Robe Sofia de Make my Lemonade

Décidément, je n’arrête plus, avec Make my Lemonade !

J’avais acheté un lainage chez Les Coupons de Saint-Pierre pendant les soldes. Un coupon 100 % laine, youpi, j’ai cliqué sur « commander » comme une dingue, sans avoir contrôlé le poids du tissu, telle Becky Brandon née Bloomwood voulant rafler un sac Prada sur eBay (on a des références culturelles ou pas !). Lorsque je l’ai reçu, déception de chez déception : un tissu certes superbe, avec une belle tenue, mais très fin, impossible de me faire la petite veste de mes rêves avec. J’ai donc décidé de me coudre la robe Sofia de Make my Lemonade, à la place.

Comme d’habitude, j’ai pris beaucoup de plaisir à coudre du MML, je n’ai absolument rien entoilé et j’ai posé des pressions Kam avec ma pince Vario.

Tout baigne. Sauf que….

Punaise des bois !!! Non, mais j’ai une dégaine de veuve Sicilienne !! Ok, mes gênes ont fini par parler, ça devait arriver tôt ou tard…..ou, si vous préférez, je ressemble à Parlomba, dans Asterix en Corse…..il ne me manque plus que le fichu sur la tête et l’air revêche…..

parlomba

Du coup, perdue pour perdue, nan parce que c’est sûr, je ne l’assumerai pas à l’extérieur, cette robe, allez hop ! Un bon coup de ciseaux, un nouvel ourlet et tada !!

20190319_180016

Je ne sais pas trop si je vais la porter, cela dit. Je trouve qu’elle me flanque un coup de vieux…..

 

Publicités

Pyjama Make my Lemonade

20190217_103055

20190217_102933

Oui, encore un ! J’avais envie de me refaire le pyjama de Make my Lemonade, composé de la veste Pierrot et du pantalon Julio, pour flâner à la maison. Ma première version a été bennée depuis belle lurette, cette viscose était horriblement froissée au sortir de la machine à laver et le gros grain s’était totalement effiloché. Comme, en plus, je n’étais pas très satisfaite de mon travail, oust !

Et puis, il y a quelques semaines, ma maman, abonnée à la newsletter de Tissus de Rêve, me montre la promo de la semaine : du pilou ! LA matière pour coudre un pyjama ! Ok, l’imprimé « jungle » hyper naïf conviendrait plus au mien, de Pierrot, qu’à moi, mais j’ai eu le coup de foudre.

Pressions nacrées et passepoil gris pour la veste et biais gris pour la ceinture du pantalon (toutes ces fournitures viennent de chez Aliexpress). J’ai cousu un 36.

Bref, voici donc mon pyjama, que je porte dépareillé à la maison, pas pour dormir. Le haut avec un jean et le bas avec un tee-shirt, quoi.

20190221_101733

20190303_135523

Cette fois, il est parfait, vraiment confortable, je suis très contente du résultat. Je suis toujours aussi fan de Make my Lemonade.

Je participe au défi « Je peux pas j’ai couture. », organisé par Claire.

Je-peux-pas-jai-couture-S3-1

 

Jupe Ada et Short Carlotta de Make my Lemonade

Oui, je suis dans une période Make my Lemonade….

Ce qui ne m’a pas empêchée de me refaire une Datura de Deer & Doe….

J’avais déjà cousu un short Carlotta mais je ne l’ai jamais porté parce que, bon, disons, ce n’est pas que je n’arrive pas à fermer le bouton, hein, c’est juste que si je le ferme, je ressemble à Bibendum Michelin au niveau de la taille, de profil. Et même de face, d’ailleurs. Punaise ! Dîtes-moi la vérité ! Je n’aurai toujours pas perdu mon muffin sous nombril post grossesse lorsque Pierre rentrera au collège, c’est ça ?

Enfin bon, toujours est-il que je l’ai refait, dans un jean élasthanne des Coupons de Saint-Pierre, toujours en 36, mais cette fois, j’ai discrètement ajouté 2 cm de chaque côté à la taille en découpant le dos et son empiècement. Ni vu ni connu, le crime parfait. Il est même un poil large.

J’ai également ajouté 3 cm en bas des jambes, non pas pour le rallonger, mais parce que je trouvais que la finition laissait à désirer. Une pression métallique pour le fermer et le tour est joué.

20190302_152309

20190302_152346

Quant à la Datura, je l’ai faite dans les tissus d’une Craftine box, avec des boutons de mon vieux stock de boutons.

Dans la foulée, j’ai aussi cousu une jupe Ada, également en 36, et là, le muffin susmentionné m’a facilité le boulot : je n’ai pas eu besoin de mettre un élastique au dos. J’ai cousu la ceinture à la main après l’avoir rabattue à l’intérieur, j’avais envie de faire des finitions parfaites (et devant un épisode de Hawaï 5.0., ça passe tout seul).

J’ai ajouté ma petite touche personnelle sur la poche arrière (écusson thermocollant de chez Aliexpress). Comme pour le short, j’ai utilisé des pressions métalliques, et les voisins ont dû se demander qui était le cinglé qui se déchaînait un dimanche après-midi avec son marteau, heureusement que ça va vite, quand-même.

20190302_152731

20190302_152756

Je voulais également me refaire un perfecto Mona dans ce tissu, mais je n’en ai plus assez. Je l’avais déjà fait, dans le même tissu que mon précédent Carlotta, et je ne l’ai pas plus porté : là, ce sont les manches qui sont trop juste au niveau des biceps, donc je comptais les élargir un chouïa en les coupant et carrément le doubler. Ce sera pour une prochaine fois, je le verrais bien en velours milleraies ou en jean blanc, peut-être avec un Carlotta assorti. A suivre…

Pyjama Amour de Make my Lemonade

20190217_103311

Toujours avec la housse de couette qui m’a servie à me faire la Chemise Alphonse des mêmes Make my Lemonade, voici le pyjama Amour, qui va me permettre de traîner chez moi en beauté l’été prochain.

Vite fait bien fait, je n’ai rien entoilé là non plus (je suis une rebelle ! yeah !) et j’ai opté pour des pressions Kam. J’ai essayé de les poser non pas avec ma pince Kam mais avec ma pince Vario et là….. THE révélation ! Je n’ai jamais réussi à poser aussi bien ces fichues pressions ! C’est officiel, cette fois, je revends cette pince Kam sur Le Bon Coin ou la donne aux Emmaüs, je suis trop pas douée avec, je me sens carrément plus à l’aise avec la Vario.

Bref, biais et passepoil rouges, pressions et élastique noirs, tout baigne, je suis trop fan de Make my Lemonade. Comme d’hab avec MML, j’ai cousu un 36. Pas de couture anglaise cette fois, finitions à la surjeteuse.

20190221_101337

Et une photo de moi en pyjama, histoire de nourrir vos cauchemars ! Mouahahah !!

 

La Parisienne en Eté de Louis Antoinette

20190210_121654

En cherchant l’inspiration tissu pour me coudre une veste Nénuphar de Deer and Doe, je me suis retrouvée, Dieu seul sait comment, sur le site de Louis Antoinette.

Et là, exit ma veste kimono, je craque complètement pour l’ensemble La Parisienne en Été, tant et si bien que je commence à coudre la jupe 2 heures plus tard pour la finir le surlendemain (et ça, c’est parce qu’on était samedi et que j’ai attendu lundi pour aller acheter une fermeture à glissière).

J’ai utilisé le même satin de coton que pour ma première Belladone et je suis ravie du résultat. En plus, elle donne de l’air à la jupe Chardon de Deer and Doe, sur laquelle je me suis retenue de craquer. Mais comme là, il y avait deux hauts assortis, j’ai craqué. Ouais, je suis la reine des excuses foireuses lorsqu’il s’agit de craquer sur un patron.

Bref, pour l’instant je n’ai cousu que la jupe, ce qui donne plutôt une Provinciale en Hiver qu’une Parisienne en Été, mais je compte bien lui faire ses deux hauts assortis….

Quant à ma future Nenuphar, j’hésite encore entre l’imprimé « carpe Koï » et l’imprimé « Maneki Neko », qu’il faut pouvoir assumer, je l’admets….

J’adore ce style un peu rétro, j’ai pris plaisir à la coudre, les explications sont claires, le seyant parfait (j’ai cousu une taille 38) et j’ai beaucoup aimé l’humour de ces messieurs de chez Louis Antoinette, autant coudre dans la joie et la bonne humeur.

On peut facilement la rallonger pour en faire une jupe midi, par exemple, c’est vraiment un patron qui offre plein de possibilités et qui permet de faire des jupes vraiment différentes en fonction du tissu choisi. Bref, un classique ! (Et en plus elle a des poches !)

Je participe au défi « Je peux pas j’ai couture. », organisé par Claire.

Je-peux-pas-jai-couture-S3-1

 

Chemise Alphonse de Make my Lemonade

20190128_143300

Pliage de chemise en mode ménagère de moins de 50 ans ayant été impressionnée par la lecture de Marie Kondo…

La chemise de toutes les expérimentations….le plus incroyable, c’est que je l’ai réussie !

Tout d’abord, je l’ai découpée….dans une housse de couette trouvée au rayon « Ikéa des Petits », chez mon Suédois adoré ! Ouais. Après tout, quoi de plus doux et confortable qu’un drap 100 % coton ?

Ensuite, j’ai choisi de ne rien entoiler, pour garder le côté confort et parce que je déteste rigidifier mes chemises cousues maison avec de l’entoilage. Il m’a fallu foirer quatre Vitamine (et aussi la patte polo de celle-là, voir plus bas) pour en arriver à cette brillante conclusion….je suis un peu longue à la comprenante, parfois.

Et, fin du fin, j’ai tenté le montage des emmanchures….avec une couture anglaise ! Je ne savais pas si c’était possible (avec une couture rabattue, je connais, mais avec une couture anglaise, non).

Bref, donc, expédition chez Ikéa, d’où j’ai ramené une parure de couette pour un lit une personne. J’ai décousu la housse patiemment et repassé les deux coupons ainsi obtenus. Dans le premier, j’ai coupé Alphonse, donc, et un début de pyjama Amour, mais n’anticipons pas.

j’ai commencé par me vautrer royalement en faisant la patte polo et, ayant dû recouper un devant et la patte polo, j’ai choisi de ne pas entoiler du tout la deuxième mouture, pour voir. J’ai surtout utilisé ce tuto, super bien fait. (j’ai quand-même thermocollé le petit rectangle de toile en bas de la fente, mais pas la patte). Vu que j’étais satisfaite du résultat, j’ai décidé de ne rien entoiler du tout par la suite, ni le col, ni les poignets, rien de rien.

Comme Lisa dans sa vidéo, j’ai usé et abusé des coutures anglaises. Emportée par mon enthousiasme, je n’ai fait que des coutures anglaises, d’ailleurs. Je les ai toutes surpiquées, pour garder l’aspect « chemise d’atelier », j’adore.

J’ai donc essayé de faire aussi une couture anglaise en montant les manches dans la chemise, avec une surpiqûre là encore, et, bingo ! Nickel !

Finalement, je n’aurai utilisé la surjeteuse que pour surjeter les deux centimètres de tissu au bas de la patte polo, sur l’envers. Bref, des finitions parfaites. J’ai également fait  les surpiqûres d’origine sur la poche poitrine, genre « je range mes pinceaux dedans ».

J’ai même réussi à trouver 7 petites boutons noirs dans mon vieux stocks de boutons. Et, vu qu’il n’y avait pas d’épaisseur due à la toile thermocollante, les boutonnières ont été brodées finger in the nose.

Assez de blabla, la voici la voilà :

Portée toute boutonnée et rentrée dans le jean :

20190128_142215

Portée cool Raoul :

20190128_142607

Des détails techniques mais agréables à coudre : patte polo, poignets avec fente indéchirable…

Je l’ai réalisée en taille 36, elle tombe très bien et est très confortable.

Bref, je suis super contente du résultat ! A tel point que je me demande si je ne lui ferai pas des petites sœurs, à cette jolie chemise…….

Robe Opale d’Ivanne Soufflet

Youhou ! Victoire ! Enfin une cousette issue d’un patron d’Ivanne Soufflet que j’ai réussie et que j’ai grave envie de porter !!!

J’avais acheté son livre Grains de Couture pour Hommes et Femmes au printemps 2017, après un coup de cœur absolu pour la robe Opale et son style 50’s que j’affectionne tout particulièrement.

Je me suis refait la main en couture avec les 1001 Perles, Trop Top, Magnésium et autres Vitamine dont j’ai cousu plusieurs exemplaires….et que je n’ai jamais portés ou très peu…..et dont j’ai fini par me débarrasser. Il n’y a que mon manteau Magnésium que j’ai bien porté, jusqu’à cette année, lorsque j’ai trouvé un chouette manteau Caroll d’occasion mais comme neuf sur eBay au tiers de son prix d’origine. Pourquoi ? Tout simplement parce que ces vêtements, super agréables à coudre, hyper pédagogiques quand on se met ou qu’on se remet à la couture, ne correspondent pas, mais alors pas du tout, à mon style. Je ne me sens vraiment pas bien dedans, en plus.

Je suis franchement dépitée, et la chemise Vitamine, mon grand flop couture de 2018, a failli me dégoûter de ces patrons, qui restent hyper géniaux à coudre, j’insiste là-dessus : je n’ai rien à leur reprocher, ils sont absolument parfaits, c’est juste qu’ils ne me correspondent pas du tout. En plus, Ivanne est vraiment géniale et sympa et est toujours disponible pour les couturières en détresse. C’est bien pour toutes ces raisons que j’ai voulu retenter de coudre un de ses patrons.

J’avais gardé dans un coin de ma tête l’envie de me coudre une robe Opale. J’attendais l’inspiration et le tissu. Et puis un matin, j’ai pris du papier, des crayons de couleur, contrôlé les morceaux de coupons de satin de coton qu’il me restait et j’ai imaginé ceci :

20190126_110938

Au final, j’ai gardé la goutte d’origine, je n’ai pas osé la modifier, trop peur de me tromper et de me vautrer lamentablement, ce qui aurait été la goutte d’eau, justement…

Pas mal de blogueuses ayant trouvé que les patrons de ce livre taillaient petit, j’ai directement coupé une taille 40 sans me poser de question.

J’ai bien pris mon temps, je me suis bien appliquée, notamment pour que la fameuse goutte soit parfaite.

Je l’ai plutôt vite cousue, elle n’est pas compliquée lorsqu’on a l’habitude de coudre (c’est aussi pour ça que j’ai tant attendu avant de la coudre, cette robe, j’en ai rêvé, je voulais qu’elle soit parfaite) et……

Ta da ! Elle est parfaite, je suis fière comme Artaban, sur ce coup-là ! Le seyant est parfait, elle me va bien, je ne me sens ni engoncée ni sac à patate dedans (alors que c’est le cas dans toutes mes cousettes précédentes d’Ivanne : je m’y sens à la fois étriquée à la poitrine et flottant dedans en-dessous, c’est assez bizarre, j’en conviens, en fait, je crois qu’elles ne conviennent pas du tout à ma morphologie).

20190126_104852

20190126_105537

Le fin du fin, j’ai brodé une bride boutonnière pour la goutte, qui est bien ronde, en plus :

20190126_104300

La couleur du bouton est exactement la même que la partie bleue du devant :

20190126_110552

Bref, j’adore cette petite robe !

Du coup, je louche de plus en plus sur la veste Améthyste et sa variante….et sur la jupe Perle de Nacre et, bien évidemment, la robe hybride Opale/Perle de Nacre….

Je suis super contente, j’adore ce bouquin et ma vie de couturière est belle ! Mouahahah !!! et je vais aller me calmer et me boire un petit whisky.

Allez, encore une photo pour la route, je suis trop contente de moi !

20190126_105451