Made in Milano

Envie de coudre du stretch sans stress, envie d’une jupe parapluie et envie d’un Plantain, le célèbre tee-shirt de Deer and Doe, que j’ai découvert grâce à Claire et Mathilde. Nan, mais toutes les blogueuses qui cousent ont un Plantain, je veux le mieeeeeen !!!

Voici donc mes petites cousettes, avec un coupon de 3 mètres de maille milano des Coupons de Saint-Pierre :

1. Le tee-shirt Pantain de Deer and Doe :

Plantin

J’ai remplacé la bande d’encolure par du biais taillé dans les chutes de mon tissu Flamands Roses, dans lequel j’ai également découpé les coudières.

Un patron sympathique et modulable, pas de prise de tête, j’ai adoré.

2. La jupe cercle de The Littlest Sudio :

Jupe cercle.jpg

Un très sympathique petit site anglophone qui propose des modèles vraiment chouettes, gratuits pour la plupart (et d’un prix modique pour ceux qui sont payants : personnellement, j’ai acquis le patron des manches qui s’adaptent sur le haut gratuit et celui de la jupe crayon. J’avais l’intention de me coudre cette dernière, mais je n’avais plus assez de tissu. Damned !)

3. : Le tee-shirt enfant de Small Dream Factory :

Mini Plantin.jpg

Parce que, forcément, je n’ai pas résisté à la tentation de faire un mini-Plantain taille 2 ans à mon chaton. 😉

Encore une sympathique découverte. J’avais décalqué un tee-shirt pour enfant dans un numéro de La Maison Victor, mais nul : visiblement le dos ne correspondait pas au devant ; au début, j’ai cru que je m’étais trompée en le relevant, mais pas du tout. C’était ma deuxième tentative de faire un vêtement de ce magazine (j’ai tellement galéré avec mes deux robes Ginger que je ne les ai même pas encore portées) et ça m’étonnerait qu’il y en ait une troisième : je n’ai plus envie de me casser la tête à bidouiller leurs patrons. Bref, j’ai cherché avec Google et suis tombée sur ce site.

J’ai ajouté les coudières et le biais à l’encolure, pour qu’il ressemble au mien, et j’ai fait la patte polo dans le même tissu, avec des pressions en résine. C’est un patron polyvalent : après tout, on peut raccourcir les manches, basculer la patte polo sur le devant ou boutonner sur une épaule.

Un après-midi pour coudre le tee-shirt Plantain, une matinée pour coudre la jupe cercle et un autre après-midi pour le tee-shirt du petit, c’est vite fait et le jersey milano est très agréable à coudre (il n’est pas trop extensible, pas trop fin et ne roulotte pas).

Je suis ravie d’avoir découvert Deer and Doe, décidément 2017 est l’année des découvertes couturesques pour moi ! Après Wear Lemonade, Vanessa Pouzet et Ivanne S., voici Deer and Doe ! Il n’est d’ailleurs pas complètement surréaliste de penser que je finirai par craquer et m’acheter le patron de la blouse Datura. Ouaich.

Et vive les patrons PDF indépendants !!!! (normal, venant d’une geekette utilisant Linux et des logiciels libres, non ?)

Publicités

Trop top !!!

Mon deuxième énorme coup de foudre de l’année après Wear Lemonade : voici Ivanne S.

J’ai tellement adoré ce concept de patron qui offre tout plein possibilités de versions différentes à partir du même modèle de base, que j’ai tout raflé sur son site : la veste Magnésium pour femme, la veste Magnésium pour enfant, la jupe 1001 Perles et le Trop Top.

Et encore, si Pierre s’appelait Pierrette, j’aurais aussi craqué pour la jupe mini-Perle et le Trop Top enfant…..

J’ai également acheté son livre « Grains de couture pour hommes & femmes » parce que j’ai eu un coup de cœur pour la robe Opale (vous connaissez mon amour immodéré pour les robes rétro).

Depuis le temps que je rêvais de me faire un vrai duffle-coat et un mini assorti pour Pierrot, je vais pouvoir me lâcher avec mes deux Magnésium ! Je nous imagine bien en caban style marin, aussi.

Enfin, bref, j’ai commencé ma nouvelle aventure couturesque avec le Trop Top, version manches longues, col et pétale d’épaule passepoilés et volant à la taille.

Trop top 1.jpg

Trop top 2.jpg

Les finitions sont très soignées, même la parementure d’encolure est bordée par un biais. J’ai ajouté un autre biais pour border les manches façon ourlet rapporté. Voyez l’envers du décor :

TT envers.jpg

Je m’éclate à faire mon propre biais et mon propre passepoil, je n’aurais pas cru ça possible, ça me paraissait tellement compliqué et ennuyeux. C’est dingue comme ces petits détails changent tout !

Deux mini-tuto en photo pour vous montrer comment je fais : Soit des bandes de 3,5 cm environ coupées dans le biais du tissu :

Passepoil :

Passepoil

Biais :

Un coup de fer :

Biais 1

Puis un deuxième :

Biais 2

Vous voyez, c’est très simple et ça permet d’optimiser les chutes de tissu (ce tissu vert, c’est une chute de doublure de rideaux que m’a donné ma grande-tante). Et les restes de pelotes de laine orphelines aussi. 😉

Je n’avais encore jamais utilisé de biais pour faire un ourlet rapporté, c’est géant ça aussi, en particulier lorsque la base du vêtement présente des lignes courbes (comme le Back is Back de Vanessa Pouzet) ou tout simplement pour les finitions des emmanchures (enfin, si, ça je l’ai fait autrefois, mais maintenant je pose ces biais comme le fait Vanessa Pouzet et c’est carrément net et très facile).

Vous l’aurez compris, cette petite blouse n’est que le début d’une série de hauts en tout genre ! Surtout qu’on peut la décliner à l’infini : sous forme de tee-shirt en jersey, de sweat-shirt en molleton, en blouse, en tunique, en robe et j’en passe. Il y a même une variante en jersey avec une encolure bénitier. Ivanne propose plusieurs versions et plusieurs tutos sur son blog et libre à nous d’en imaginer beaucoup d’autres.

En plus, cette merveille de patron n’est pas chère du tout.

Bref, vous l’aurez compris, je suis totalement conquise.

Ah, j’allais oublier : pour l’occasion, j’ai étrenné mon pied fronceur (trouvé chez Aliexpress pour moins d’un euro). Ainsi, j’ai pu froncer et coudre le volant du bas en une seule étape. Les fronces ne me semblent pas trop bien réparties, il me faut dompter la bête, mais quel gain de temps !

Une dernière chose : pour les pinces poitrines, j’ai utilisé ce super tuto qui change la vie !

Je participe au défi « Je peux pas j’ai couture. », organisé par Claire.

dc3a9fi-je-peux-pas-jai-couture-1

 

Back is back

BIB.jpg

Coup de cœur pour ce classique de Vanessa Pouzet, le top Back is back.

Réalisé en un dimanche après-midi, le plus fastidieux a été de faire mon propre biais (et encore, depuis que j’ai acheté un petit appareil à biais, ça va tout seul).

BIB devant.jpg

BIB dos.jpg

Bon, je ne sais pas ce que j’ai fichu en cousant, mais une couture passepoilée est clairement plus haute que l’autre dans le dos. M’enfin, pas grave, ça ne se voit pas quand je le porte.

J’adore ce petit top, il est vite fait, ne nécessite pas beaucoup de tissu et est très agréable à porter. Sherry on the cupcake : en variant les tissus et l’échancrure dos, on peut en coudre plusieurs, qui auront tous un style différent.

Je m’en ferai d’autres, c’est sûr. En attendant, je louche sur un autre modèle de Vanessa Pouzet, la Trendy Cape. Affaire à suivre…