Pochette en jean

C’est la pochette Juliette du magazine La Maison Victor édition 2 été 2014.

Je n’ai pas le goût de coudre des vêtements depuis quelques temps, seulement des sacs. 😉

Je n’ai pas utilisé de thermocollant, seulement du jean et du reste de rideau Hello Kitty, comme pour mon fold over bag. Et j’ai remplacé la fermeture magnétique par un bouton-pression en résine posé avec une pince Kam (trouvés ici).

DSC01650

DSC01651

C’était un cadeau, donc j’ai rajouté des bricoles à l’intérieur : un miroir de sac et un bracelet trouvés dans cette boutique et un bracelet brésilien (Tutos_bracelets).

DSC01572

J’ai pris beaucoup de plaisir à coudre ce modèle très sympathique de pochette. Par contre, ces foutues pressions en résine….. y a pas à tortiller, c’est comme qui dirait un coup de patte à prendre ! Plus galère, y a pas ! Faut y aller comme un bourrin avec cette foutue pince, mais pas trop parce que sinon on écrase la pression, bref, ni trop ni trop peu. Heureusement, je m’étais entraînée sur mes protège-slips lavables fait maison (je n’ai toujours pas osé faire un article là-dessus, j’aimerais autant essayer de garder un minimum de glamour sur ce blog. lol).

Quant au bracelet brésilien, ça m’a rappelé des souvenirs : je n’avais pas créé un bracelet brésilien depuis le collège, oui, c’était la grande mode à l’époque, toutes les gamines en faisaient. Donc, comme à l’époque, le bracelet attaché sur la jambe de mon jean avec une épingle et nourrice et hop, on fait des nœuds. Je n’avais pas souvenir que c’était si rapide : j’ai fait ce bracelet en 40 minutes. Bon, peut-être que la coordination motrice c’est pas ça non plus à l’adolescence….

Publicités

Ratatouille de feignasse

Ou la recette expérimentale du jour !

Ben oui, il fallait bien que je teste le nouveau joujou que je viens de recevoir….. une découverte que je dois à Marie du blog Saines Gourmandises (j’ai même deux de ses bouquins, ses recettes sont épatantes), j’ai nommé le Roaster ! Je l’ai acheté ici (il était en promo).

Donc, j’ai rassemblé des trucs qui traînaient dans mon frigo, à savoir une courgette, un poivron et un demi-chorizo.

DSC01600

On épépine la poivron et la courgette, on pèle le chorizo, on découpe en morceaux grossiers et hop, dans le bol du Délimix !

Quelques appuis sur la touche « pulse » plus tard, on obtient une sorte de hachis.

DSC01601

Il ne reste plus qu’à le verser dans le Roaster, avec un peu de pâte d’ail, un peu de bouillon cube, un peu d’huile d’olive. On touille.

On met le couvercle et on laisse cuire à feu doux pendant un quart d’heure, c’est tout.

DSC01604

Ce truc est génial, il passe sur l’induction !

Et voilà, une petite recette de feignasse super vite faite et  surtout savoureuse.

Chignon avec pic à cheveux

Sur un tuto de Parenthèse Tutoriels, avec un pic à cheveux, un élastique et deux pinces plates….. une coiffure vite faite et classe.

Je suis ravie d’avoir trouvé ce tuto. Mes cheveux étant fins et glissants, il n’y a pas grand chose qui tient bien sur eux, alors un pic…… mais coincé entre l’élastique et la tête, le pic tient parfaitement ! (Je sécurise avec une pince plate dessus et une autre dessous le chignon.)

Et puis, maintenant que mes cheveux commencent à avoir une longueur respectable, ce genre de chignon ressemble un peu moins à une petite crotte sur ma tête. 😉

DSC01598

Je crois que je vais aller faire un saut à l’épicerie asiatique pour m’acheter une jolie paire de baguettes, à l’occasion…..

Shampoing doux aux noix de lavage

J’avais essayé les noix de lavage il y a des années pour remplacer la lessive chimique dans ma machine à laver (ben voui, c’est obsessionnel chez moi, même hors de ma salle de bain, même dans ma buanderie ! lol) et, honnêtement, j’avais trouvé que ce n’était vraiment pas terrible.

Depuis un an, j’utilise une recette de lessive maison que je trouve efficace et que je vous donnerai dans un prochain article.

Mais revenons à mes noix de lavage. Elle m’encombrent depuis des années et je ne savais pas quoi en faire, jusqu’à ce que je tombe sur un article de Jungle HairLover, qui les utilise en décoction pour se laver les cheveux.

J’ai testé hier soir : j’ai fait bouillir un litre d’eau, à l’ébullition j’ai ajouté 2 poignées de noix de lavage et laissé bouillir le tout 10 minutes. Puis j’ai laissé infusé pendant 10 minutes et filtré la décoction.

Après avoir laissé refroidir pour ne pas me cramer le crâne, je me suis lavée les cheveux comme suit : sur cheveux mouillés, j’ai versé un peu de décoction puis ai massé mon cuir chevelu et mes cheveux avec. J’ai répété plusieurs fois cette opération et j’ai rincé, tout simplement.

Verdict : cheveux hyper doux, qui ne se sont pas emmêlés, le rêve, quoi. Seul bémol : ça pue un peu ce truc, mais heureusement l’odeur n’est pas restée sur mes cheveux. Et puis, c’est un peu bizarre à l’application, puisque ça ne mousse pas et que ça reste très liquide, mais on s’y fait. Mes cheveux étaient tout doux, donc, et bien propres.

Il m’en reste un bocal, que j’ai mis au frigo, avec quelques gouttes de Cosgard, parce que je ne sais pas trop si cette décoction peut se garder une semaine.

DSC01591

Appétissant, n’est-ce pas ? On voit un petit peu de mousse à la surface du bocal, ce sont les saponines contenues dans les noix qui moussent un chouia et qui permettent de laver les cheveux en douceur.

DSC01589

Et le résultat : des cheveux brillants et doux. Bon, ce n’est pas évident de prendre ses propres cheveux en photo, mais je vous assure qu’ils brillent et sont tout doux tout léger !

Z’avez vu comme ils ont poussé depuis octobre dernier ? Je suis ravie. 🙂