Comment je suis devenue une bricoleuse du dimanche (1ère partie – 2ème sous-partie)

Première étape (suite et fin) : l’installation du mitigeur :

Avertissement de sécurité : risque de mourir de rire !!!!

C’est officiel : nonobstant ma chevelure brune que vous avez pu voir dans mon article consacré au henné…… je suis blonde !!!!

A tel point que j’ai même envisagé de changer d’avatar pour celui-ci :

images

C’est un discutant avec les mâles bricoleurs de mon entourage (oui, je saoule tout mon entourage, bienvenue dans ma nouvelle obsession !) que l’évidence m’est apparue telle la Vierge à Lourdes devant les yeux émerveillés de Bernadette Soubirous : j’ai installé mon kit Robifix trop bas…… ben oui, parce que ce foutu bac de douche, soit je vais devoir lui faire un socle en béton cellulaire, soit je vais carrément acheter un bac surélevé….. le siphon d’évacuation, je n’y avais pas pensé !!!!! Argh !!!!!

J’ai donc démonté ce que j’avais monté il y a quinze jours et tout remonté 20 cm plus haut….. faire et défaire, etc.

Bon, par contre, c’est sûr, le métier rentre, puisque cette fois j’ai mis 3/4 d’heure contre 4 heures la première fois. 😉

Ensuite, je n’ai plus eu qu’à coller du carrelage et faire des joints de carrelage…..

DSC01478

…. puis finir mon installation.

DSC01479

Et voilà ! Le mitigeur est installé !!!!

Et même que la mise en eau s’est faite avec succès : il n’y a pas de fuite !

Je suis carrément fière de moi sur ce coup-là !!!!

Comment je suis devenue une bricoleuse du dimanche (1ère partie)

Sauf que Brico Dépôt n’étant pas ouvert le dimanche, je suis plutôt une bricoleuse du samedi…..et puis le dimanche je suis pleine de courbatures……

Bref, ma cabine de douche fuyant de toutes parts, j’ai eu l’idée lumineuse de la virer et de la remplacer par une douche classique. Ouais. Alors, autant le dire tout de suite : c’est pas (encore) gagné !

Première étape : l’installation du mitigeur :

Avertissement dé sécurité : âmes sensibles s’abstenir !!!!

D’abord, j’ai repéré où j’allais installer le mitigeur, puis j’ai fait sauté deux carreaux à l’aide d’un marteau et d’un ciseau de maçon. Jusque là, tout va bien. Fingers in the nose.

Image

Puis, à l’aide d’une scie cloche, j’ai percé deux trous dans le placo pour faire passer les tuyaux, c’est super, je vais pouvoir utiliser les raccords existants, bref que du bonheur.

Image

Tu parles ! J’ai déjà mis deux heures pour arriver à ce résultat. Déjà arriver à me servir de la scie cloche, arriver à faire passer ces foutus tuyaux entre les deux plaques de placo qui servent de cloison entre les deux pièces (heureusement, j’avais du fil de fer au grenier) tout en m’esquintant les poignets au passage…. mais je ne me suis pas pété d’ongle, c’est déjà ça.

Ensuite, j’ai monté le kit Robifix.

Image

Les deux embouts sont de traviole sur la photo, rassurez-vous je les ai dévissés et revissés bien droit.

Et voilà le résultat final !

Image

Bon, à ce stade, j’étais naze mais fière de moi. Ok, j’y ai passé près de quatre heures, mais c’est la première fois de ma vie que je me lance dans un bricolage de cet envergure, donc ouais, mes chevilles avaient triplé de volume.

Soudainement, elles ont repris leur taille normale……

C’est là que commence la première sous-partie de mon exposé :

Le bêtisier :

Donc, à ce stade, le plus dur est fait, je n’ai plus qu’à pratiquer deux jolis trous bien ronds dans deux carreaux neufs et les coller, puis finir de poser le mitigeur.

Ouais, ben, suite au prochain épisode.

Avant d’aller plus loin, je tiens à remercier les deux personnes de ma hotline personnelle, dont la patience est aussi illimitée que leurs forfaits sms/mms (et heureusement pour moi), j’ai nommé mon père et mon ex-mari.

Image

Exemple de question débile de ma part et leur réponse. Vous constaterez que Fafy (à gauche) a tapé tout haut ce que Papa (à droite) a pensé tout bas…. Je suis mortifiée.

Bon, je passe sur les grands moments de solitude, lorsque par exemple, le mandrin de ma perceuse était bloqué ou lorsque je me plaignais que la scie à trépan ne sciait rien, avant de me rendre compte que la perceuse était en mode dévissage et pas vissage…. Je suis un Kinder (brune à l’extérieur, blonde à l’intérieur)…..

Et je vous fais grâce des autres questions idiotes et des sms paniqués que j’ai infligé à ma hotline….

Le pompon, the cherry on the cupcake….. c’est à la fin, lorsque j’ai voulu remettre deux carreaux tout neuf, bien percés d’un joli trou bien rond sur l’installation que j’avais effectuée.

Diantre ! J’ai pas pensé à gratter la colle après avoir enlevé le carrelage ! Du coup, les carreaux dépassent par rapport aux autres !!! Argh !!!!

De toute façon, le diamètre de ma scie à trépan est trop gros, donc le trou dans le carrelage aussi. Argh !!!!

Ok, là, à ce stade, je n’ai plus qu’une chose à faire : je vais me vautrer dans mon canapé devant Homeland.

Bref, la prochaine étape consistera à virer la plaque du Robifix, gratter soigneusement toute la colle, refixer la plaque, percer deux carreaux au bon diamètre, les coller à leur emplacement et enfin fixer ce p***** de mitigeur de mes baskets !!!!!!

Comme le disait toujours avec philosophie une de mes collègues :

Faire et défaire, c’est toujours travailler !!!!!!

Non, mais dans quelle galère je me suis encore fourrée…… !

Petites potions visage et cheveux

Image

Crème anti-âge à la rose :

***

Phase A :

  • 2 g de beurre de karité

  • 18 g d’huile de rose musquée

  • 3 g de cire émulsifiante

Phase B :

  • 34 g d’hydrolat de rose de Damas

Phase C :

  • 6 gouttes d’huile essentielle de bois de rose

  • 1 pointe de couteau d’acide hyaluronique

  • 5 gouttes de cosgard (conservateur)

Procéder comme ici. Quand l’émulsion est formée (phase A + phase B), laisser un peu refroidir avant d’ajouter les éléments de la phase C.

***

***

Shampoing amla/maka :

***

  • 125 ml d’infusion d’amla et de maka (1 cuillère à soupe de chaque poudre)

  • 125 ml de savon liquide

  • 5 ml d’huile de jojoba

  • 20 gouttes de protéines de soie

  • 10 gouttes de cosgard

Verser tous les ingrédients dans un flacon.

Ma routine visage

3

J’avais 13 ans lorsque ma maman m’a appris à prendre soin de mon visage et depuis je n’ai presque jamais failli à ces gestes simples mais essentiels : au réveil comme au coucher, nettoyage et hydratation de ma peau.

***

Depuis un peu plus de 10 ans que je suis passée au naturel et que je fabrique mes cosmétiques, je prends soin de ma peau ainsi : nettoyage à l’eau et au savon, vaporisation d’hydrolat de rose et application d’huile végétale ou de crème.

***

Dernièrement, ayant craqué pour le super livre de Elodie-Joy Jaubert alias Sirene Bio « Layering secret de beauté des japonaises », j’ai quelque peu adapté mon rituel.

***

Et puis, au rayon maquillage, j’ai découvert il y a quelques mois le khôl naturel en poudre, qu’on applique avec un bâtonnet en bois, je ne m’en passe plus et j’ai donc intégré la pose de khôl à mon rituel.

***

Totalement inspirée du layering d’Elodie, voici donc ma routine visage :

***

Le soir :

***

Etape 1 : Application de khôl

***

Etape 2 : Massage à l’huile d’olive

***

Etape 3 : Nettoyage au savon maison avec une brosse douce et rinçage à l’eau

***

Etape 4 : Séchage en douceur en tamponnant la peau avec une serviette et vaporisation d’hydrolat de rose de Damas, puis je retire le khôl qui a bavé à l’aide d’une lingette microfibre mouillée.

***

Etape 5 : Application du sérum (gel d’aloe vera)

***

Etape 6 : Application du soin contour des yeux (10 ml d’huile de calophylle + 10 ml d’huile de son de riz + 10 gouttes de relax’rides dans un flacon codigoutte de 30 ml)

***

Etape 7 : Application d’huile végétale (rose musquée, camélia, carotte selon mon humeur)

***

Etape 8 : Application de baume à lèvres (tuto de Lyla)

***

Le matin :

***

Etape 1 : Nettoyage au savon maison avec une brosse douce et rinçage à l’eau

***

Etape 2 : Séchage en douceur en tamponnant la peau avec une serviette et vaporisation d’hydrolat de rose de Damas, puis je retire le khôl qui a bavé pendant la nuit à l’aide d’une lingette microfibre mouillée (si besoin, j’en remets un tout petit peu).

***

Etape 3 : Application du sérum

***

Etape 4 : Application du soin contour des yeux

***

Etape 5 : Application d’une crème en hiver ou d’une huile végétale en été (jojoba ou carotte selon mon humeur)

***

Etape 6 : Un peu de baume à lèvres avant d’appliquer mon rouge à lèvres

***

***

Voilà, ça a l’air peut-être long et compliqué, mais en fait ça va vite et ma peau est incroyablement douce. Les boutons ? Plus un seul depuis 10 ans et pourtant j’ai toujours eu une peau très grasse. Les rides ? On me donne 30 ans en général. 😉

***

***

Petites précisions :

***

Oui, quand je parle de lingette microfibre, il s’agit bien de ces trucs qu’on trouve pour 3 francs 6 sous au rayon ménage des supermarchés. Il n’y a pas mieux pour retirer tout khôl ou eye-liner tenace ou rouge à lèvres récalcitrant, c’est magique ! D’ailleurs, si j’ai vraiment la flemme de me nettoyer le visage (parce qu’il est 4 heures du matin et/ou que j’ai 15 grammes par exemple gloups), je passe au moins ma lingette microfibre mouillée sur mon visage pour le nettoyer (en plus, ça exfolie légèrement et la peau est toute douce après) avant d’appliquer une huile végétale. 😉

Image

Si, si, les lingettes microfibres pour le ménage sont super efficaces pour se démaquiller ! Alors, au départ, je voulais en acheter des vraiment dédiées à cet usage….. mais quand j’ai vu les prix…..

***

Sinon, je me maquille les yeux avant de me coucher, comme le font les Orientales. Au matin : yeux de biche…… en fait, pour être honnête, yeux de panda puisque ce truc a immanquablement bavé pendant mon sommeil, mais après le passage de la microfibre, yeux de velours garantis toute la journée sans retouche ! 🙂

Image

Et ça, c’est mon khôlier en bois, que j’ai acheté (ainsi que mon khôl) dans cette boutique.

Image

Ma nouvelle brosse visage, trouvée chez Amazon

***

Toutes les huiles végétales que je cite viennent de chez Aroma Zone (sauf celle de carotte que je fais moi-même) et bien entendu j’utilise mon savon maison (ou parfois je m’achète un savon d’Alep).

***

Pour me maquiller, je n’utilise que du khôl et du rouge à lèvres (sauf si je sors le soir, auquel cas j’utilise de la poudre compacte transparente pour matifier mon teint et un peu d’anti-cernes).

***

***

Voilà, vous savez tout.