Ma routine capillaire

Image

Vous le savez, cela fait un an que j’ai arrêté les produits kkberk type coloration chimique et autres horreurs du même acabit.

J’ai trouvé un rythme qui me satisfait et mes cheveux n’ont jamais été aussi beaux depuis….. pffff, je ne sais plus trop depuis quand en fait…..

Un an après, je peux dire ceci : pas une seule fourche, pas de nœuds, pas d’irritation au niveau du cuir chevelu, longueurs en bonne santé et pas du tout sèches ni abîmées. Et surtout, ils sont d’une douceur incomparable et sont même moins fins qu’avant grâce à l’effet gaînant du henné !

Bref, que du bonheur !!!

Mon objectif est de les avoir à la taille d’ici deux ans (je les ai aux omoplates aujourd’hui). Pour ce faire, voici ma routine capillaire, que j’ai mise au point au cours de l’année qui vient de s’écouler.

Une fois par trimestre, je coupe un centimètre de pointes en prévention des fourches (un super tuto de Mini ici et un autre d’Audrey – j’ai un Créaclip) et pour éradiquer à terme mon dégradé. J’officie au plus proche des solstices et des équinoxes et toujours en lune croissante ascendante (j’aime bien ce côté rituel païen, même si je n’ai pas vraiment observé que ça les faisait pousser plus vite 😉 ).

Une fois par mois, je fais un henné : c’est vraiment à mon sens le meilleur soin pour les cheveux et ça me permet de colorer mes cheveux blancs tout en douceur.

Une fois par semaine, bain d’huile (le samedi soir) que je laisse poser toute la nuit (j’utilise mon huile d’amla maison) et le lendemain matin (le dimanche, donc) shampoing avec mon shampoing maison. Puis dernier rinçage au vinaigre.

Une fois par semaine, le mercredi soir, je me lave les cheveux avec du shikakai ou de la farine de pois chiche (ce « shampoing » aux poudres de plantes fera l’objet d’un futur article 😉 ). Puis dernier rinçage au vinaigre.

J’ai banni les appareils chauffants (le sèche-cheveux, c’est vraiment en cas d’extrême urgence, et le lisseur/boucleur, c’est vraiment exceptionnel).

Pour les brosser (avant de les laver, je ne suis pas fan du brossage sinon) j’utilise une brosse en bois et pour les démêler (après les avoir lavés) un peigne en bois à larges dents. Je possède également un petit peigne en corne, dont je me sers pour répartir l’huile sur mes longueurs lors du bain d’huile. Le peigne que j’utilise le plus souvent, ce sont mes doigts !

Enfin, je m’efforce de me faire une natte assez lâche avant d’aller dormir pour protéger mes cheveux du frottement de l’oreiller (je m’efforce parce que flemmarde comme je suis souvent parfois… lol).

Voilà ma routine de base.

Sinon, il m’arrive de mettre un peu de beurre de karité fondu ou mon beurre de mangue maison sur les pointes avant d’aller me coucher, ou alors un peu d’huile de camélia.

Souvent, je vaporise de la lotion hydratante maison le matin avant de partir au boulot.

Au rayon des coiffures protectrices, puisque j’en parle plus haut, ben je suis une grosse frileuse du cou, donc les cheveux, je ne les attache qu’à la belle saison…. la plupart du temps avec un flexi-8 (la coiffure qu’ils appellent « tails up » sur leur site, quand ils seront plus longs je ferai leur « french twist », un chignon banane, quoi). J’aime bien aussi le chignon donut ou encore un chignon rétro avec un headband (le tuto de Carole ici – je me suis même fait son headband avec un collant filé…).

Voilà, je crois que je n’ai rien oublié. Ah si ! Depuis plus d’un an, je prends tous les matins 6 comprimés de spiruline. Cela fait également beaucoup de bien à mes cheveux.

Publicités

Protège-bas au crochet

Le mois dernier, je me suis fait un petit plaisir pour la nouvelle année : j’ai investi dans un vrai porte-jarretelles et des vrais bas nylon, haut de gamme, pour remplacer au quotidien mes collants voile (inconfortables et anti-sexy) et mes bas autofixant (un grand moment de solitude un jour lorsqu’un de ces traîtres m’a lâchée et s’est retrouvé autour de ma cheville, en plein centre ville bien sûr, sinon ça aurait été moins drôle) de supermarché. Quand je les porte, j’ai l’impression d’entrer dans une autre dimension, d’être une vraie lady (en anglais, ça le fait mieux je trouve 😉 ).

J’ai donc crocheté des protège-bas pour être sûre de ne pas les abîmer dans mes chaussures (et aussi parce que j’ai plein de restes de pelotes de laine, voire des vieilles pelotes de laine qui traînent depuis toujours dans un placard et dont je ne sais quoi faire).

J’ai utilisé ce tuto de chaussons au crochet.

Lorsque j’ai eu fini les chaussons (très simples, crochetés uniquement avec des brides), j’ai fait deux rangs de mailles serrées, puis un troisième rang en sautant une maille serrée sur deux afin de les resserrer (ils étaient un peu trop larges, j’ai un peu crocheté au pif).

Et voilà le résultat :

Image

Mais bon, là il caille à nouveau alors pour l’instant c’est collants Damart ! lol

Vivement le printemps !!!