KAL avec ma mère – Carré n° 31

Trente-et-unième carré du plaid progressif de chez Abracadafil

DSC01878Encore une torsade, ça tombe bien, j’adore. 😉

Et la version de ma maman ici

Je vous souhaite à toutes et à tous une….

66a4be05

L’année 2015 s’achève. Elle aura été très riche en émotions et en changements, ce fut une année charnière pour moi !

Et 2016 ne sera pas de tout repos non plus, avec l’arrivée de Petit Crapaud fin février….

J’ai hâte !!!

Je vous embrasse bien fort et vous souhaite le meilleur pour 2016 !!!!

 

 

Publicités

Couverture à langer

Un modèle trouvé dans le magazine Burda de mai 2011

J’ai utilisé du jean pour l’extérieur et du lainage pied de poule pour l’intérieur (et un ruban de récup pour le fermer)

Le modèle original se composait de deux rectangles de tissus identiques bâtis ensemble et bordés de biais. Je n’avais pas envie de m’embêter à tailler et poser du biais, alors j’ai procédé comme ici, en ajoutant 3 cm de plus tout autour du rectangle en jean :

DSC01907

En plus, ça m’a permis d’étrenner mon matériel de patchwork tout neuf.

Il ne restait plus qu’à ajouter les poches et un ruban pour le fermer.

DSC01909

Zoom sur les poches avec soufflet latéral :

DSC01910.JPG

Pour le protéger lors de l’utilisation, les deux serviettes de toilette du lot d’éponge évoqué précédemment seront parfaites, puisque dans des teintes similaires :

DSC01912

Roulé et fermé, ça donne ceci :

DSC01913.JPG

Maintenant, je réfléchis pour faire un sac à langer assorti. 😉

 

Riz-chou-fleur et purée-pâte d’amande

Ou comment ma cuisine est (re)devenue le labo d’un savant fou….

…..nan mais sans déconner c’est quoi ce titre ? Elle a craqué, on l’a perdue……

Tout a commencé lorsque j’ai acheté le livre de Sylvie Eberena « Simple comme paléo ».

Je suis tombée sur une recette de « riz » de chou-fleur, qui m’a laissée fort perplexe. Quoi, le chou-fleur, ce légume consternant, affligeant, dont on masque l’insipidité à grand renfort de béchamel (beurk !!!!) agrémentée de noix muscade pour limiter les dégâts (je sais, m’man, tu me détestes, mais moi, je t’aimeuh) ?

Finalement, j’ai fait un truc incroyable, que je n’avais encore jamais fait depuis 16 ans que j’avais quitté le cocon parental. Ouais, je suis allée acheter un chou-fleur…..

J’ai ensuite rassemblé plusieurs légumes piochés dans mon frigo : carottes, poivron rouge, oignon, mis tout ça en vrac dans le bol de mon Délimix, mixé légèrement et puis j’y ai rajouté le fameux chou-fleur débité en bouquets et j’ai mixé de nouveau, mais pas trop non plus, je ne voulais pas de purée, mais du riz, quoi.

Après avoir fait fondre une petite cuillère à soupe d’huile de noix de coco dans mon Roaster, j’ai ajouté mon « riz » aux légumes et fait cuire le tout à feu doux (façon de parler, puisque j’ai une plaque à induction) pendant environ un quart d’heure. Oui, en général, je préfère saler dans mon assiette….

Et là, pleine de préjugés et d’appréhension, j’ai goûté. Et complètement paniqué. Parce que j’ai aimé. Et moi qui aime manger du chou-fleur, comment dire, c’est un peu tout ce en quoi je croyais qui s’est écroulé en une bouchée…. quoi, j’en rajoute ?!!

DSC01889

Pour accompagner tomate et courgette farcies maison, impeccable !

 

Puisque je m’étais risquée dans le bizarre, et que le jour où j’avais acheté le chou-fleur j’avais aussi acheté de la poudre d’amande et de la noix de coco râpée, j’ai continué dans mes délires.

J’ai réalisé du beurre de coco, en suivant cette recette. Impeccable, rien à redire. J’ai déjà une idée de comment l’utiliser, en réalisant des Bounty maison….. pas encore testé, mais vous aurez la recette, promis. 😉

Et puis, j’ai eu envie de purée d’amande, sauf que je n’avais pas envie de prendre mon temps pour la faire, cette fois.

Et c’est là que je suis repartie dans mes folles expérimentations. Au début, tout simple : la poudre dans le bol de Delimix, je mixe 30 secondes vitesse 5, je racle les bords avec la spatule, je recommence encore et encore, sans pause, et puis…. je commence à péter les plombs et j’ajoute une cuillère à soupe d’huile de coco….. je recommence à mixer/racler les bords….. et vers la fin, pour accélérer le processus, j’attrape le premier truc qui me tombe sous la main et qui s’avère être un fond de boîte de lait de coco…. je verse et je re-mixe. Cette fois, c’est la bonne, ma mixture a une consistance de purée, je la verse dans un pot. Le tout a été fait en un temps record, en plus, le rêve.

DSC01900

Purée d’amande et beurre de coco mis en pot (oui, je couds sur ma table de cuisine et comme je n’arrête pas en ce moment, je ne range même plus ma mac…) et celui de purée d’amande a déjà pris une claque…

Et j’oublie ledit pot pendant deux jours sur mon plan de travail…. c’est au bout de deux jours, donc, que je décide de goûter ma purée d’amande expérimentale et diantre ! Elle a la consistance et le goût d’une pâte d’amande, sans sucre et sans colorant chimique !!!! Je ne savais même pas qu’un truc pareil était possible.

DSC01898

Gloubiboulga ou le dessert pas présentable mais le genre de truc dont je raffole en ce moment

Bon, il me reste à trouver LA recette idéale de purée d’amande (et qui ressemblera vraiment à de la purée d’amande), mais en attendant, celle-là est top dans son genre. 😉