Le henné pour des cheveux sublimes

Le henné est une plante littéralement magique pour colorer et prendre soin de ses cheveux.

Quand j’étais étudiante, je m’en faisais parfois, puis j’ai recommencé lorsque j’ai commencé à avoir des cheveux blancs, il y a une dizaine d’années. J’ai eu malheureusement de plus en plus de cheveux blancs et me retrouvant avec des cheveux oranges à la place des cheveux blancs, je suis passée un temps au henné noir, qui n’a rapidement plus suffi pour couvrir mes cheveux blancs, alors, la mort dans l’âme, je suis passée aux colorations chimiques : L’Oréal, Garnier et compagnie.

Oh, certes, le résultat est beaucoup moins aléatoire qu’avec la coloration végétale, la couleur est uniforme et le temps de pose réduit, jusque là, ça paraît idyllique, mais bon, au bout de quatre ans de ce régime (à raison d’une coloration tous les deux mois), mes cheveux étaient immondes, d’autant plus que je n’avais plus le goût de me concocter mes petites potions maisons, alors sont apparues démangeaisons que je tentais de calmer avec une lotion Wella elle-même bourrée de produits chimiques, longueurs filasses qui ne poussaient plus que je tentais de réparer avec un masque Yves Rocher, lui aussi plein de produits chimiques. Tous deux semblaient faire du bien à mon cuir chevelu et mes longueurs sur le moment, mais après les grattouilles revenaient, les longueurs redevenaient mitées.

Voyant le massacre, fin janvier de cette année, un ami coiffeur m’a coupé les cheveux en carré court et j’ai décidé que plus jamais un produit chimique ne viendrait faire du mal à mes cheveux retrouvés.

Première interrogation : et mes cheveux blancs dans tout ça ? J’ai donc parcouru les blogs de pas mal de chevelues bio et j’ai découvert avec stupéfaction que oui, on pouvait colorer ses cheveux blancs au henné. Et que le henné que j’utilisais des années plus tôt était un henné de piètre qualité, bourré de produits chimiques lui aussi. Et qu’en plus, je ne savais pas l’utiliser.

Alors là, je prends une pause (accrochez-vous à votre bureau, comme vous l’aviez subodoré, cet article va être horriblement long et ennuyeux avant d’entrer dans le vif du sujet) et je tiens à remercier chaleureusement les pros du henné susvisées qui ont des super blogs qui m’ont bien inspirée : Mini, Vinnie, Cécilia, Tinuviel, Marie et Ava, notamment. C’est en parcourant leurs blogs, qui sont de vraies mines d’or, en long, en large et en travers pour étudier le henné, que j’ai donc décidé de revenir au henné, mais à du vrai henné : de février à juillet cette année, j’ai utilisé le henné naturel (lawsonia inermis) et le henné noir (lawsonia inermis et indigo) de Centifolia, qui sont très bien et que j’aime beaucoup. Puis, d’août à aujourd’hui j’ai utilisé uniquement du henné naturel : le henné du Yemen, le henné du Rajasthan et le henné ayurvédique aux plantes que Cécilia vend dans sa boutique et que j’adore.

Bien entendu, parallèlement, j’ai fait des essais et mis au point une routine capillaire avec des produits entièrement naturels, qui fera l’objet d’un autre article, parce que là je sens bien que vous commencez à me détester.

Or donc, de février à juin, j’ai utilisé la méthode du deux-étapes pour couvrir mes cheveux blancs : à savoir que je faisais un henné naturel le vendredi soir (100 g de henné pour 350 ml d’eau chaude), qui posait toute la nuit, de façon à colorer mes cheveux blancs en orange et le samedi soir, rebelote avec le henné noir (même quantité avec une cuillère de soupe de sidr – Aromazone – pour empêcher le dégorgement de l’indigo), qui colorait les cheveux devenus oranges en brun. Le dimanche matin, j’étais redevenue entièrement brune.

Image

Mon premier henné avec le deux-étapes, le 17 février 2013

Image

1er juin 2013, henné avec le deux-étapes

Puis, en juillet, pendant les vacances, j’ai eu la flemme de faire le deuxième henné le lendemain, alors j’ai laissé tombé le henné noir le lendemain et juste fait un henné naturel. Comme le henné naturel fonce au fur et à mesure des applications, mes mèches anciennement oranges étaient plus cuivrées alors, donc depuis je n’utilise plus que du henné naturel, j’ai laissé tombé le henné noir et le deux-étapes.

 Image

7 juillet 2013, en intérieur

Image

7 juillet 2013, en extérieur

Hier, j’ai encore changé de méthode : ayant lu sur le blog de Vinnie, que, si on appliquait le henné sur cheveux mouillés, on en utilisait moins parce qu’il suffisait de considérer que 1 cm de cheveux = 1 g de henné dans ce cas, c’est ce que j’ai fait hier, et je lui ai même piqué sa recette, notamment, elle congèle son henné afin d’avoir des reflets rouges foncés plutôt que cuivrés.

Donc, puisque mes cheveux mesurent environ 45 cm actuellement, hier après-midi, j’ai mis 45 g de henné du Rajasthan dans un bol, j’ai ajouté de l’eau chaude jusqu’à atteindre la consistance idéale, à savoir ni trop pâteuse ni trop liquide et, une fois le mélange refroidi, j’ai placé le bol au congélateur.

Le soir, j’ai décongelé le bol au bain-marie, puis j’ai ajouté deux cuillères à soupe de glycérine végétale, 6 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang (les deux de chez Aromazone) et une cuillère à soupe de vinaigre de cidre.

J’ai appliqué le mélange à la main (avec des gants ! ça tache, le henné) sur mes cheveux brossés, mouillés et essorés (je l’applique à la roots, à genoux par terre, tête en bas au-dessus du bol, sur le carrelage de la salle de bain s’il fait froid dehors ou dans ma pelouse lorsqu’il fait chaud), puis j’ai réuni mes cheveux en chignon sur le sommet du crâne, je me suis emballée la tête dans du cellophane et j’ai mis un bonnet de bain. Après ça, j’ai pu regarder la télé tranquille et aller me coucher (avec une serviette sur l’oreiller pour le protéger au cas où).

Alors là, j’en vois certaines ricaner. Oui, je vous l’accorde, le henné ce n’est pas glamour et c’est un frein à la vie sociale. Quoiqu’il suffise de planquer le tout sous une serviette nouée en turban si quelqu’un passe à l’improviste ce soir-là. Oui, c’est du vécu. La personne n’a pas été gênée de discuter toute la soirée avec une fille enturbannée dans une serviette et est même repassée le lendemain, curieuse de voir la couleur obtenue. lol

Bref, je le laisse poser toute la nuit et je me contente de le rincer sous la douche le lendemain matin au réveil, je n’utilise alors ni shampoing ni après shampoing, mes cheveux se démêlent sans problème, d’ailleurs ils ne s’emmêlent même pas. Je laisse sécher mes cheveux à l’air libre (j’ai banni le sèche-cheveux dans le cadre de ma routine capillaire naturelle, sauf en cas d’extrême urgence).

Image

13 octobre 2013, en intérieur

Image

13 octobre 2013, en extérieur

Résultat des mes 9 mois de henné ? Mes cheveux sont doux, soyeux, brillants, je n’ai plus jamais de cuir chevelu qui me démange ou de longueurs abîmées, ni même de nœuds. Et ils repoussent vitesse grand V. Il ne sont plus du tout secs non plus.

J’ai coupé 1,5 cm de pointe en prévention le mois dernier, même si les fourches ne sont pour l’instant plus qu’un lointain souvenir.

Le henné a littéralement métamorphosé mes cheveux et c’est pourquoi je le recommande à tout le monde pour prendre soin de ses cheveux. Si vous ne souhaitez pas les colorer, il suffit d’utiliser du henné neutre (qui n’est pas du lawsonia inermis, mais une autre plante, la cassia obovata) et qui a les mêmes propriétés que le henné naturel.

Et pour vous rassurer : ok, au début, ça prend du temps et on redécore la salle de bain en même temps, mais après on prend le coup et ça va vite et on en fiche plus du tout partout.

Édit du 17 novembre 2013 :

J’ai fait mon henné mensuel hier soir, toujours sur cheveux mouillés, mais cette fois je ne me suis pas enquiquinée ni à le congeler et à le décongeler, ni à ajouter du vinaigre de cidre : je n’ai pas vu de différence de couleur le mois dernier.

Ma recette : 40 g de henné du Rajasthan + de l’eau chaude jusqu’à obtenir la consistance souhaitée, ensuite j’ai ajouté une cuillère à soupe de glycérine et 5 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang. J’ai laissé posé toute la nuit et rincé sous la douche ce matin sans utiliser ni shampoing ni après-shampoing.

Bilan : j’aime beaucoup appliquer le henné sur cheveux mouillés, c’est plus facile et bien plus économique et le rinçage est facilité également.

Édit du 26 septembre 2014 :

En ce moment, ma recette de henné, c’est :

  • 35 g de henné du Rajasthan + 15 g de katam+ 1 petite cuillère à soupe d’amla ou de maka

ou

  • 35 g de henné ayurvédique aux plantes + 15 g de katam

Dans les deux cas, une fois l’eau chaude ajoutée jusqu’à la consistance souhaitée, j’ajoute 1 cuillère à soupe de glycérine et 5 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang ou de bois de rose.

 

Édit du 3 novembre 2014 :

Ce week-end, nouvelle expérience : mélange de 20 g de henné ayurvédique aux plantes et de 30 g de katam (+ glycérine et HE, comme d’hab)

Exit les reflets roux et/ou auburn ! Je suis de nouveau complètement brune.

Par contre, un peu galère à rincer et cheveux bien moins doux que d’habitude.

Publicités

109 réflexions sur “Le henné pour des cheveux sublimes

    • Il y a aussi le henné neutre qui a les mêmes propriétés que le henné naturel, mais qui ne colore pas. Et je crois me souvenir qu’il ne faut pas le laisser poser longtemps (genre une heure maximum, mais je ne suis pas sûre de moi, il faudrait vérifier chez les blogs que je cite). 😉

  1. Kikou Marie … article super intéressant … j’y penserai le jour où j’aurai des cheveux blancs 😉
    Sans rire, tes cheveux sont de plus en plus beaux 😛
    Bisous, Douce Soirée, Bonne Semaine

  2. coucou Marie
    très intéressant cet article , mais je peux pas me servir du henné pour cacher mes cheveux blanc , suis blonde moi !!! Dommage !!
    bonne soirée , gros bisousssssssssss
    Danielle

    • Coucou Danielle, je te déconseille en effet le henné naturel, avec tes cheveux blonds tu vas te retrouver poil de carotte, comme mes mèches blanches au début. 😉
      Mais en revanche, il existe du henné blond (en fait un mélange de henné neutre et d’autres plantes dont la camomille). Je sais que Vinnie, notamment, en parle sur son blog. Si tu es intéressée, va faire un saut sur les blogs que je cite, je n’y connais rien en henné blond, mais elles sont des pros du henné sous toutes ses formes.

  3. Pingback: Ma routine capillaire | Les Grimoires de Marie

  4. j’ai fait mon premier henné sur cheveux blancs hier et bien sur je ne connaissais pas la technique en deux fois (crotte !) donc mes cheveux sont encore bien blancs !
    ce matin je vais faire la deuxième étape on verra bien, tes recettes sont bien sympa, merci 😉
    bises

    • Bizarre que tes cheveux blancs soient restés blancs. Quelle marque de henné as-tu utilisé ? Combien de temps l’as-tu laissé posé ? Normalement, tes cheveux blancs devraient être orange.
      Je te conseillerais plutôt de refaire un henné naturel et de le laisser poser au moins deux heures et après seulement de faire un indigo (ce dernier aura du mal à tenir sur tes cheveux blancs qui risquent de rester blanc une fois encore).
      Sauf que tu as dû le faire ce matin….. tiens-moi au courant. 😉

      • ben en fait ce matin je n’ai pas pu, cet aprèm impossible et ce soir ça sera pas possible à cause du nez fin de mon chéri -_-
        sinon j’ai un henné d’egypte pour faire un henné naturel mais je ne veux pas utiliser d’indigo (qui tourne au vert sur cheveux blancs parait il) car il faut du sidr pour éviter de dégorger et je n’en ai pas

      • Euh…. je n’ai pas tout compris, je crois…..

        Tu parlais de faire une deuxième étape, mais justement le deux-étapes sert à fixer l’indigo : la première étape, on utilise du henné et la deuxième, de l’indigo ou un mélange henné/indigo (moi, je ne me cassais pas la tête, j’achetais le henné noir de Centifolia, le mélange est déjà réalisé).

        En effet, l’indigo rend les cheveux blancs verts : c’est tout l’intérêt du deux-étapes : on fait un henné pour que les cheveux blancs soient colorés en orange (première étape) suivi d’un henné noir qui lui va colorer les cheveux orange en noir (deuxième étape).

        Si tu fais seulement un henné, une étape c’est suffisant. Par contre, s’il ne prend pas sur tes cheveux blancs, c’est sans doute que tu ne l’as pas laissé posé assez longtemps.

        Le henné Aroma Zone, curieusement, je ne l’ai jamais essayé, alors que c’est mon fournisseur préféré, mais il doit être très bien, comme tous leurs produits.

        Pour ce qui est du sidr, bof, je n’ai jamais trouvé que ça empêchait vraiment l’indigo de dégorger. Peut-être que ça aurait été pire sans, remarque, je ne sais pas trop. Il paraît aussi qu’à la longue il dégorge moins et qu’il devient impossible de s’en débarrasser.

      • ben écoute ce que j’ai trouvé sur le net conseille un deux étapes pour colorer les cheveux blancs deux fois et donc les foncer un peu il n’y a pas d’indigo dans les recettes que j’ai trouvée et pour moi 4h de pose ça me parait pas mal non ?

      • Ce n’est pas un vrai deux-étapes, alors. L’appellation est impropre. C’est juste un henné

        Maintenant, il est vrai que rien ne t’empêche de faire un henné par semaine, par exemple, si tu veux foncer plus vite, le henné fonçant les cheveux au fur et à mesure des applications. C’est vrai que mes cheveux blancs étaient orange après un henné, il y a un an, mais maintenant ils sont plutôt roux foncés.

        4 heures de pose, c’est très bien, je dirais. 😉

      • tu sais franchement je n’y connais pas grand chose alors si des blogs que je suis parlent de double étapes je ne vais pas remettre le truc en question =)
        Je vais faire un henné que je laisserai poser toute la nuit, normalement mon chéri est contre mais je viens de me brûler la lèvre méchamment avec une pique à brochette maléfique alors il a pitié lol 😉
        ma fille me dit que quelques cheveux blancs ont un peu été colorés on verra demain matin ♥

      • Si, c’est super je trouve ! Ta couleur est très jolie !

        Cela arrive que les cheveux blancs soient rétifs au début, mais au fur et à mesure des applications, ils prendront de plus en plus facilement et après c’est le contraire : on ne peut plus s’en débarrasser, du henné. 😉

        Peux-être utilises-tu shampoing et/ou après-shampoing contenant des silicones ? Ce truc-là, c’est une plaie. Si tu ne l’as pas déjà fait, c’est peut-être l’occasion de passer au naturel pour le lavage des cheveux aussi.

        Sinon, comme je te le disais, je n’ai pas essayé le henné AZ, j’utilisais le Centifolia et depuis presque un an, ceux de Biomantique (on les trouve aussi chez Henné et soins d’ailleurs). J’ai lu que ceux de AZ étaient moins pigmentés.

        Les colorations Khadi sont géniales à ce qu’il paraît.

        En tout cas, je t’encourage à persévérer. C’est vrai, le naturel ça demande plus de temps que le chimique pour trouver ce qui nous convient vraiment. Mais le jeu en vaut vraiment la chandelle.

        Bisous

      • merci pour ta réponse, en fait cela fait des mois que je suis passé au naturel via mon blog j’ai appris les compos et je me suis fait peur, j’ai découvert que j’étais victime du greenwashing et je fais hyper attention, il n’y a pas de sillicones dans ma routine mais j’ai toujours eu des cheveux qui ne prenaient ni la couleur ni les coiffures et quand je me suis fait tatouer le tatoueur m’a dit de ne pas revenir sinon il doublait le tarif car ma peau ne prend pas les pigments -_-
        peut être que mes cheveux blancs sont dans le même ordre snif
        merci pour tes encouragements je tenterai une commande sur henné et soins d’ailleurs, je n’ai pas commandé là bas car si tu ne sais pas déjà ce que tu veux c’est dur de trouver =)
        bisous et merci ♥

  5. Bonsoir, je voudrais me lancer dans henné. J’ai pas mal de cheveux blanc avec une grande mèche blanche (naturelle) et une couleur naturelle marron moyen (je pense mais je vais jamais chez le coiffeur) je voudrai évidement recouvrir mes cheveux blanc mais pas trop les autres .et surtout pas de reflet orange. J’ai vu qu’il fallait faire henné en deux temps. Ok pour le premier avec henné naturel mais me deuxième? Je voulais peut être celui de centifolia henné marron caramel? Pouvez vous me conseiller. Merci

    • Bonsoir Stéphanie,
      Je pense que c’est une bonne idée, j’aime beaucoup les hennés Centifolia pour ma part.
      Je procédais comme cela pendant les premiers mois : avec le deux-étapes, sinon mes cheveux blancs étaient orange avec le henné naturel seul (eh oui, moi aussi j’ai une grande mèche blanche !).
      En tout cas, il n’y a pas photo : il faut tester et surtout ne pas vous décourager si les premiers résultats ne sont pas à la hauteur de vos attentes.
      Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me les poser, j’essaierai d’y répondre au mieux.

  6. Bonjour,

    J’emploie aussi du henné sur mes cheveux (acajou) mais maintenant j’ai énormément de cheveux gris. Je le fais en deux étapes mais malgré tout, ça tient de moins en moins bien et en plus, j’ai envie de changer. J’ai vu que le henné blond marche bien sur les cheveux gris et j’ai envie d’essayer mais le hic, c’est que je ne sais pas ce que ça va donner sur mon henné roux ?

    Je pourrais le faire un peu dégorger mais de toute façon il est déjà devenu pas mal clair … J’hésite avec les mélanges à faire :

    Essayer henné blond, tout seul, ou avec autre chose ?
    Ou faire un mélange henné neutre, camomille, jus de citron ?
    Ou châtain clair (aromazone) tout seul, ou mélangé ?

    Bref, malgré tout ce que j’ai lu et relu, je m’y connais mieux en henné roux que blond … Pourriez-vous m’aider, ce serait super. Ce serait moins difficile pour moi de les avoir clairs car il ne s’agit pas que de quelques mèches grises … Mais de cheveux gris quoi et quand les racines repoussent, avec des cheveux foncés c’est presque ttes les 2 semaines que je dois refaire la couleur, alors en plus en 2 temps, c’est galère. Merci beaucoup pour votre réponse !

    Bonne journée

    • Bonjour Nicole et bienvenue ici.
      Je n’y connais malheureusement pas grand chose en henné blond. Je sais qu’on en trouve notamment chez Centifolia (je connais leur henné naturel et leur henné noir : excellents).
      Sinon, la cure de lait de coco (cf. articles chez Les Cheveux de Mini) est réputée pour faire dégorger le henné.
      Il y a effectivement de nouveaux hennés chez Aroma Zone, je n’ai pas encore testé, je vais le faire le mois prochain (mais moi, c’est leur henné noir grenat qui me fait de l’œil).
      Et faire juste du henné naturel ? Vos mèches grises seraient roux foncé comme les miennes, je pense. Bon, au début, mes cheveux blancs/gris avaient tendance a être carrément orange (c’est pourquoi je faisais du deux-étapes) mais maintenant ils sont plutôt roux foncés.

      • Bonjour! J’ai lu ton parcours avec tes cheveux et une chose m’interpelle : tu dis que maintenant tu ne mets plus que du henné naturel. Ok, mais si tu as des cheveux blancs qui poussent de nouveau (racines), comment ce fait-il que ton henné naturel ne les rend pas oranges ?

        Moi je suis obligée de refaire ttes les 3 semaines les racines en 2 fois, sinon = orange sur le crâne …

  7. Euh…. c’est une bonne question en effet….. C’est vrai, ils ne me semblent plus vraiment orange aux racines, plutôt acajou.

    J’avoue que je suis perplexe moi aussi, soudainement. Des racines orange arrivent à se fondre incognito avec des longueurs roux foncé, alors ?!! Cela dit, au fur et à mesure de la repousse, je superpose des couches de henné sur les racines, alors elles-mêmes foncent de plus en plus.

    Réponse dimanche matin : ce mois-ci, mes cheveux ont poussé deux fois plus vite que d’habitude et j’ai de grosses racines.

  8. Coucou,

    Juste une question : comment fais-tu pour laisser le henné toute la nuit Sans que ça coule ? Moi, la journée, j’ai toujours, au bout de 2 h environ, des fuites … Alors la nuit … ?

    • Coucou,

      Je fais une sorte de chignon à l’arrache sur le haut de mon crâne, j’emballe le tout dans du cellophane, puis je mets un bonnet de piscine.

      Oui, c’est très glamour. Et très sexy.

      En fait, il ne faut pas mettre trop d’eau sinon ça coule. Je t’avoue que maintenant que j’ai pris le coup de patte, je dose au pif. L’idée, c’est que ce soit suffisamment fluide pour faciliter l’application, mais pas trop pour ne pas couler.

      Comme ça, je n’ai jamais eu de souci de fuite.

  9. Bonjour, je me suis mise au henné en deux étapes il y a peu pour couvrir les cheveux blancs. Par contre, je voudrais avoir les cheveux châtain foncé plutôt que noir. J’ai essayé moitié indigo et moitié châtain de aromazone, mais cela ne fonctionne pas. Aurais tu des idées?

    • Je dirais moitié henné naturel moitié indigo, voire 2/3 henné 1/3 indigo.
      Personnellement, je suis un train de tester un mélange 2/3 henné du Rajasthan 1/3 katam parce que j’en ai marre de mes reflets auburn… mais je n’en ai fait qu’un pour l’instant et je ne vois pas encore la différence. lol
      Cela dit, ça dépend aussi de ta couleur d’origine. Le henné et l’indigo tiennent de mieux en mieux au fil des applications.

  10. Pingback: Shampoing doux aux noix de lavage | Les Grimoires de Marie

  11. Coucou !

    Contente de retrouver tes articles … je ne sais pas pourquoi mais plus rien ne s’affichais après ton article sur les savon ><
    Ah le henné mais que j'ai hâte de l'essayer !!!!!! Mais bon acheté des produits capillaire ou un frigidaire le choix été vite fait lol Donc j'espère pouvoir enfin faire ma première expérience avec du henné le mois prochain !!! Tes cheveux son super brillant en tout cas !

  12. bonjour j’ai découvert se cite et j en suis très heureuse, car il y a 8 mois j ai eu une réaction allergique avec teinture chimique je me suis retrouver a l’hôpital et depuis je suis malheureuse de me voir avec autant de cheveux blancs je ne suis pas prête du tout a ça et je lis vos commentaires et j’ai le gout de me lancer quoi prendre j’ai les cheveux brun trait foncé presque noir et plein de cheveux blancs merci j ai vraiment eu une mauvaise expérience

    • Bonjour Marielle et bienvenue ici.
      Il semblerait que vous ayez les mêmes cheveux que moi, à savoir bruns foncés avec des cheveux blancs.
      Un an et demi de henné m’ont donné des cheveux bruns avec des reflets roux foncé : les mèches roux foncé, ce sont mes anciennes mèches blanches.
      En ce moment, j’utilise un mélange fait maison de henné et de katam (2/3 henné et 1/3 katam, donc, dans mon cas, pour une application sur cheveux mouillés : 35 g de henné et 15 g de katam – j’ai acheté ces poudres chez Henné et Soins d’ailleurs) : résultat sur la photo de l’article « Chignon avec pic à cheveux » (on voit ma tignasse en gros plan).
      Si vous n’avez pas envie de vous enquiquiner à faire des mélanges, il paraît que les colorations Khadi sont géniales (je compte essayer le Khadi « marron foncé » dans les mois qui viennent), ce sont des mélanges de henné et d’autres plantes colorantes type indigo (là aussi chez Henné et Soins d’ailleurs).
      Mini, du blog « Les Cheveux de Mini » a posté récemment un article sur les inconvénients du henné, qui est très bien fait. Personnellement, le seul inconvénient que j’ai rencontré est la perte de mes boucles, pour le reste je n’ai pas de souci.
      J’aimerais bien essayer aussi le henné brun grenat de chez Aroma Zone, qui a l’air trop beau.
      Bref, j’ai envie de vous dire : lancez-vous !!!
      Si je peux vous aider, ce sera avec plaisir.

      • bonjour Marie j’ai reçu mon henné , indigo,et sidr mais mon henné est neutre es ce qu’il va coloré, mais cheveux blanc en orange quand mémère avant de faire mon indigo et dit moi combien de temps de pause et la quantité j ai les cheveux à l’épaule merci j’ai bien hâte d’essayer

      • Bonsoir Marielle, Le henné neutre ne colore pas, hélas. Il paraît qu’il peut donner quand même des reflets roux sur les cheveux très clairs s’il est posé longtemps. Il faut utiliser un henné naturel (Egypte, Rajasthan, Yemen, ayurvédique aux plantes, Khadi rouge….), c’est lui qui va colorer les cheveux blancs en roux, avant d’utiliser l’indigo. D’après ce que j’ai lu, l’indigo ne nécessite que deux heures de pose. Mon henné noir, je le laissais poser toute la nuit parce que c’était un mélange tout fait de henné naturel et d’indigo et que le henné ça soigne bien les cheveux. Pour la quantité, si tu l’appliques sur cheveux mouillés, 1 cm de cheveux = 1 g de henné, à la louche. Par exemple, j’ai les cheveux à la longueur « attache de soutien-gorge » et 50 g de henné me suffisent.

  13. Bonsoir, je suis châtain clair à la base, je viens de faire un henné châtain clair aromazone et j’ai ajouté deux cuillères de henné neutre, 2 cuillère d’huile d’olive, 2 autres de vinaigre, de l’eau chaude et je l’ai laissé reposé 2h, le mélange avait la texture d’une pâte à gâteau. Seulement mes cheveux blancs n’ont pas changés.

    Comment dois je m’y prendre?

    Cordialement.

    • Bonjour, déjà, je dirais ne pas mettre autant d’huile d’olive, il semblerait que ça empêche les pigments de prendre si on en met trop.
      Au début, le henné prend un peu plus difficilement, sur certains cheveux, donc augmenter le temps de pose me paraît une bonne idée.
      Cela dit, le henné châtain clair de chez Aroma Zone ne contient pas de henné. Alors, je te conseillerais plutôt de procéder en deux étapes : faire d’abord un henné naturel (Yémen, Rajasthan, Égypte, au choix), puis après seulement faire un henné châtain clair (le lendemain par exemple).
      Tu peux aussi essayer le Khadi noisette, les Khadi sont des mélanges de plantes et de henné tous faits et il parait que le résultat est super (j’ai l’intention d’essayer, mais pour l’instant poches vides, alors…).
      Au départ, je ne rajoutais rien dans mes hennés, j’y mettais juste de l’eau chaude. Ce n’est qu’avec l’expérience que j’ai tenté d’autres trucs et encore, en fait, je fais toujours la même chose : un peu de glycérine et d’HE, c’est tout. Le résultat me satisfait et je n’aime pas me compliquer l’existence, bref, au début, fais simple. Ne cherche pas à rajouter des tas d’ingrédients dedans, tu verras à l’usage en fonction de tes besoins. Là, je m’amuse à faire moi-même mes mélanges de plantes, mais bon, je ne m’y serais pas risquée au début.
      La coloration végétale, ce n’est pas toujours évident, il faudra sans doute tâtonner, mais une fois que tu auras trouvé ta routine, tu verras, ce sera vraiment génial : cheveux magnifiques de façon naturelle et économique.

  14. Bonsoir,
    Je viens de tomber sur ton site et je trouve que c’est un bijoux! Merci pour partager toutes ces expériences!!! Je reviendrais car j’ai quelques questions…. 😉
    Gros bisous
    Morgane

    • Bonsoir Morgane et bienvenue.
      Merci beaucoup, c’est très gentil. 🙂
      Et si je peux répondre à tes questions, ce sera avec plaisir.
      Gros bisous
      PS : Morgane est mon prénom féminin préféré ! 😉

  15. Bonjour, je découvre ton blog aujourd’hui. Il m’a l’air bien sympathique, je regarderais plus en profondeur 🙂
    Je cherchai des infos sur le henné. J’ai pas mal de cheveux blanc et je fais actuellement le henné en deux temps, sauf que bon, déjà d’une c’est contraignant le deux temps et de deux, l’indigo me provoque des démangeaisons. J’aimerais avoir ton avis sur ce que je veux testé. A savoir : henné du yemen + baie de sureau + orcannette. Le but étant d’avoir les cheveux assez foncé avec des reflets violine. J’aimerais le faire en une seule fois. Et c’est là que j’ai un doute. J’ai peur que cela prenne pas (en une fois) sur mes cheveux blanc. Qu’en penses tu ? merci beaucoup d’avance pour ta réponse. 🙂
    Lefisa.

    • Bonjour Lefisa et bienvenue ici. Tu n’es pas la seule à qui l’indigo provoque des démangeaisons, d’après ce que j’ai pu lire sur le Net. Il vaut mieux que tu limites le temps de pose. De toute façon, ça ne sert à rien de laisser poser l’indigo plus de deux heures, les pigments ne se libèrent plus après.
      Pour les baies de sureau et l’orcannette, je ne sais pas du tout, je n’ai jamais testé. Alors, je me contenterai de dire ceci : fonce ! vas-y ! essaye, expérimente, amuse-toi, bref fais-toi plaisir. 😉
      Et tiens-moi au courant. 😉

  16. Bonjour Marie,

    Je voudrais te consulter concernant une question que je n’arrive pas résoudre seule!
    Voilà, il s’agit de ma couleur au henné, je t’explique :
    J’ai utilisé pendant une longue période un henné qui n’était pas vraiment bon pour mes cheveux. C’est une marque indienne qui contient des produit pas très naturels parmi le henné. Bref une fois que j’ai pris conscience des ingrédients du produit je suis passé au henné naturel indigo + le noir de chez Aroma Zone.
    Je souhaiterais changer ma couleur car cela fait des années que je colore mes cheveux en noir nuit, lol Je voudrais refaire ma couleur d’il y a longtemps (cuivré) Et pour cela j’ai compris que je dois faire le henné d’Égypte, seulement voilà le noir est difficile de changer! 😦 c’est la raison de mon message envers toi pour te demander tes précieux conseils. 😉
    En précisant bien sûr que j’ai pas mal des cheveux blancs.
    Voila j’espère que tu pourras m’aider avec tes belles compétences dans ce domaine.
    Je te remercie infiniment d’avance et te félicite pour ce magnifique blog que tu tiens avec passion.
    Très belle journée à toi.
    Morgane

    • Bonsoir Morgane,

      Alors effectivement, l’indigo, s’il est dur à prendre au début, est carrément tenace tendance irréversible au fil des applications (cela dit, c’est le cas pour le henné aussi). Étant donné que je n’ai fait des hennés noirs que de février à juillet 2013, je ne l’ai pas trop remarqué sur mes cheveux. En tout cas, je vais m’y remettre parce que c’est le contraire en ce qui me concerne : j’en ai marre des cheveux auburn foncé, je veux retrouver mon brun foncé naturel….. on est jamais contentes….. 😉

      Peut-être que le lait de coco, réputé pour faire dégorger le henné, peut fonctionner sur l’indigo ? C’est à essayer en tout cas. Ou le jus de gingembre, censé éclaircir (et faire pousser les cheveux plus vite) ? (Mini, du blog les Cheveux de Mini, y a consacré plusieurs articles).

      Dans tous les cas, il faudra persévérer avec le henné naturel, qui te donnera des reflets auburn foncé. Personnellement, je préfère le henné du Rajasthan, un peu plus foncé que le henné d’Égypte (sur les cheveux blancs, c’est flagrant : avec le Rajasthan, mes mèches blanches sont plus roux foncé que roux cuivré).

      Je te remercie pour tes compliments qui me font chaud au cœur.

      Bonne soirée

  17. Oh!!! Marie!!! 🙂
    Je te remercie! Je suis vraiment heureuse que mon prénom soit ton prénom féminin préféré! Puis tu sais quoi?!!! Marie c’est le prénom de ma maman! Décidément on est faites pour s’entendre! ( Rires complices) 😉
    C’est avec joie que je te contacte à nouveau pour te dire que je t’ai envoyé un « petit » message ;D il y a de cela quelques minutes.
    Je te remercie pour tant de gentillesse et te souhaite une belle soirée.
    Gros bisous

  18. Bonjour, je tenais tout d’abord à te remercier pour tous les conseils que tu prodigues sur ton blog! il est très bien conçu et je suis une grande fan de tes cheveux! ils sont juste MAGNIFIQUE, et je reverais d’avoir le quart de ta chevelure 🙂 j’en arrive donc à ma question… j’espère que tu auras le temps et l’envie de me répondre car je sais que je peux te faire confiance…il suffit de voir tes cheveux;) il y a deux mois de cela, je suis allée (helas) faire un décapage chez le coiffeur (trop de couleurs chimiques differentes donnaient des teintes horribles) et par dessus j’ai (rehélas) fais une couleur rouge acajou.. je tiens a signaler que je suis à la base chatain foncé…bref, résultat mes cheveux sont dans un état lamentable! sec, abimé, fourchus, j’ai beau faire des soins naturels (aloé vera, glycerine, bain d’huile) ya du boulot sur la table d’opération!!! quoi quil en soit, ma couleur rouge , avec tous ces soins, deviens terne, et vire à certains endroits, elle devient roux…orangé… mais pas partout …alos je me demandais si de faire un hénné noir, ou chatain foncé, pourrait couvrir ce désastre planétaire et par la même occasion soulager mes cheveux… qu’en pense tu..? merci d’avance…bonne journée

    • Roooo merci, c’est super gentil, je suis très touchée.
      Pourquoi ne pas carrément y aller avec le henné naturel ? Cela raviverait ta couleur rouge en plus de soigner tes cheveux. Le henné du Rajasthan, le henné du Yémen sont bien pigmentés.
      C’est super que tu te sois tournée vers les produits naturels pour réparer les dégâts. Au début, la transition naturelle n’est pas facile, il faut souvent plusieurs mois pour récupérer de beaux cheveux, surtout ne te décourage pas.
      J’avoue que de mon côté, j’avais choisi de couper toute la longueur abîmée, parce que malheureusement, une fourche, ça ne se répare pas, et mes cheveux étaient rêches, secs,fourchus, bref, un désastre planétaire chez moi aussi.
      Quoiqu’il en soit, il me semble que l’indigo sur le cheveu décoloré, c’est moyen (risque de se retrouver avec des mèches vertes), donc, effectivement, je te conseillerais plutôt le henné naturel et de garder le henné noir pour plus tard.
      Tiens-moi au courant et si je peux t’aider, ce sera avec plaisir.

  19. Cc Marie,

    Je suis nouvelle et je voulais te demander ton avis , je suis sur un henné noir ( a l indigo) , mais j ai des racine blanches qui arrivent. Je veux faire un deux temps, quel henné va le plus foncé en premier temps sans me faire une couleur sapin de noël lol . Tu penses quoi du raja ou Katar ?
    Merci et belle journée 😃

    • Coucou ! Bienvenue ici. 😉
      Je ne connais pas le Katar, mais le Rajasthan, oui, et je confirme : il est plus foncé que le henné d’Égypte. Le Yemen est bien pigmenté aussi.
      J’avoue que j’ai un faible pour le Rajasthan. 😉
      Bonne semaine

  20. Bonjour suis nouvelle venue sur ce blog voilà mon problème depuis 1 an je ne suis pas retournée chez la coiffeuse pour laisser pousser les cheveux j’ai donc fait mes teintures moi même je suis blond fonce naturel et je les teints en blond très clair ils sont fragilisés dernièrement et après longue hésitation j’ai eu envie de passer au roux cuivre. Énième teinture chimiQue qui ma bien bousillé les cheveux par contre ayant une carnation blanche et les yeux noisettes le roux me va très bien problème ça dégorge avec le blond en dessous et je me retrouve avec des endroits qui reviennent au blond d’autres ou c’est bien vif car j’ai fait du repigmentant mulato. Je ne veux plus abîmer mes cheveux et je souhaite rester dans un roux chaud je dirais un cuivre fonce . J’ai commande du henné de rajastan et du henné châtain clair sur aroma zone pour pas ressortir carotte ,je voulais les mélanger mais ça marchera pas peut être que me conseilles tu ?

    • Bonjour Sandra et bienvenue ici.
      Je pense qu’il faut que tu essaies. 😉
      Le henné du Rajasthan me donne un roux chaud sur mes mèches blanches, ça devrait faire pareil sur tes cheveux blonds.
      Pour les proportions, essaie peut-être moitié/moitié.
      Bon week-end et tiens-moi au courant. 😉

      • Ça y est c’est fait j’ai mélangé 100g de rajasthan à 25 de brou de noix 1/2 yaourt 2 cuillères à café de cannelle 2 gouttes d he ylang et quelques gouttes d argan le mélange était super onctueux et sentait bon la cannelle je pensais retapisser la salle de bains et bien même pas j’y suis allée doucement au pinceau mèches à mèches j’ai laissé poser 3h30 et j’ai rincé j ai mis un peu de démêlant bio j’ai laissé sécher à l air libre et donc je suis bien rousse ! Mais pas orange plutôt cuivre vif un peu foncé j’aurais aimé un petit peu plus marron mais bon j’attends demain il paraîtque ça fonce un peu j’ose pas trop refaire une 2 ème pose en rajoutant du indigo au henne peur d être brune vais donc patienter 48

  21. Bonsoir

    Je connais votre blog depuis un petit moment, il est très bien, merci pour toutes ces explications, en ce qui me concerne je me suis mise an henne depuis cet été environ , en sachant que je suis brune, et maintenant avec beaucoup de cheveux blancs, ce qui me désole vraiment, car depuis 6 mois je n’arrive pas à trouver une couleur qui me convient, éffectivement je fais la couleur en 2 temps, mais je n’arrive pas à avoir une couleur uniforme, j’ai toujours des racines plus claires, la semaine dernière, j’ai fait un henne rajastan, et ensuite une pose d’indigo seul, j’étais très contente du résultat, mais je me suis lavée la tête 2 fois depuis, et je vois le orange revenir à une vitesse grand V, et j’en suis désespèree, j’ai aussi utiliser le sidr en lavage pour moins dégorger, j’attend vos lumières pour me faire découvrir une couleur sympa sans reflet roux, ou un grenat très foncé, ou brun foncé.

    Merci de votre réponse
    A bientôt

    Martine

    • Bonjour Martine et bienvenue ici.
      Raaaa la la, je connais bien votre problème : j’ai le même ! C’est pour ça que j’avais fini par laisser tomber l’indigo, ça dégorge trop vite. Sauf que je viens de racheter du henné noir, parce que j’en ai marre de mes mèches rousses. Les femmes, on est jamais contentes. 😉
      Par contre, j’ai essayé le katam ces derniers mois : ça dégorge beaucoup moins vite que l’indigo, j’ai bien aimé. J’ai fait une expérience en début de mois : 20 g de henné pour 30 g de katam et fini les reflets roux ! Ils sont….châtains !
      Bon, je ne réponds pas vraiment à votre question, désolée. J’ai lu que l’indigo finissait par être vraiment tenace, alors il faut peut-être persévérer. Je vais retenter avec l’indigo, moi aussi, mais en une seule étape. En fait, je vais mélanger 50/50 henné du Rajasthan et henné noir de chez Aroma Zone. Je tâtonne en ce moment, je tente de nouvelles expériences.
      Ah, autre chose : j’ai lu qu’il fallait mettre du sel dans l’indigo pour qu’il prenne mieux. A tenter, donc.
      Sinon, j’ai également reçu le henné brun grenat que j’ai commandé récemment chez Aroma Zone. Donc, encore un test à venir.
      En attendant, je crois qu’il nous faut faut persévérer : ce fichu indigo finira bien par tenir définitivement sur nos cheveux blancs, scrogneugneu !
      Tenez-moi au courant.
      Bon week-end

      • Bonsoir Marie

        Merci pour le conseil, la semaine prochaine j’essaie avec le katam, je vous tiendrai au courant, j’espère qu’un jour je pourrai obtenir la couleur désirée, je ne voudrais surtout pas revenir à la couleur chimique, tellement mauvaise pour la santé et pour les cheveux, ça les fragilisent à mort, et deviennent tellement moches avec toutes ces colos chimiques.
        Mais il est évident que depuis 20 ans je me fais des couleurs chimiques à cause des cheveux blancs qui, faut le dire nous empoisonnent la vie.

        En fait c’est ce orange qui n’est pas beau, peu importe la couleur du moment que se soit du foncé, du grenat, du noir, du marron , mais du naturel,
        Il parait effectivement que l’indigo fonce au fur et à mesure des applications, à condition qu’il ne parte pas au bout de 3 shampoings, enfin soyons obtimistes, on va finir par y arriver.

        A bientôt

        Martine

  22. Bonjour,
    Pourrais-tu m’eclairer sur un point s’il te plait : si j’utilise un henne blond sur mes cheveux chatains est-ce que j’aurai des reflets ?
    Cette question parce que je ne souhaite pas colorer mes cheveux mais les renforcer. J’habite au Canada et j’ai beaucoup de mal a trouver du henne qui ne colore pas. J’ai pense a cette solution plutot que d’en commander de France.
    Merci d’avance !

    • Bonjour Élodie et bienvenue ici. 😉
      Je dirais a priori que tu n’auras pas de reflet, mais ne le laisse pas poser toute la nuit non plus au cas où : fais des essais, note bien tes temps de pose. 2 heures ça me paraît bien.

  23. Pingback: Routine visage et cheveux | Les Grimoires de Marie

  24. Bonjour Marie,
    Je découvre ton blog et je t’en remercie, t’es articles sont très intéressants.
    Je suis brune (exactement comme toi!!!) des cheveux blancs clairsemés… Plusieurs années de colo chimique ! J’ai tout arrêté, je suis passée au 100% naturel, shampooing/ après shamp, masques Made home… Et maintenant j’aimerai commencé ma couleur car 3 mois de racine…
    Fais tu toujours ta coloration en 2 étapes ? Suis je obligée ? Je pensais reproduire ta dernière experience 20g henné ayurvedique + 30g katam. Je dois passer par une première etape ou je peux le faire directement ? Ou une autre recette ? Merci par avance de ton conseil. Bises

    • Bonjour Lola et bienvenue ici. 🙂

      Non, je ne fais plus ma coloration en deux étapes depuis juillet 2013. Tu peux effectivement le faire directement.

      Après, fais tes propres expériences, l’avantage de la coloration végétale, c’est qu’elle n’abîme pas tes cheveux, bien au contraire.

      Sinon, je te conseille le henné brun grenat d’Aromazone, que j’utilise depuis décembre dernier (regarde mon article du 13 décembre 2014 pour te donner une idée du résultat obtenu).

      Bravo pour ton passage au naturel. 😉

  25. Bonsoir Marie,
    Merci pour ta réponse. Beaucoup de commentaires récents sur le brun grenat parlent d’un changement de couleur de poudre, de qualité. Quel est ton ressenti ? Bonne soirée et encore merci.

    • Bonsoir Lola,

      En fait, c’est le premier henné de chez Aroma Zone que j’utilise, alors je ne connais pas les anciens. J’ai souvenir avoir lu qu’avant, ils n’étaient pas très fins, en effet.

      En tout cas, concernant celui-ci, la poudre est très fine, on croirait du henné BAQ. Du coup, une fois l’eau chaude ajoutée, ça donne une purée bien onctueuse (et qui sent bon le café, accessoirement).

  26. Coucou Marie !
    Ah oui c’est encore moi …. jsuis addict à ton blog !!!!
    je te fais partager ma premiere experience et viens te demander conseil ….J’ai fais une coloration khadi en 2 étapes Rouge pur, puis marron foncé. Resultat super, cheveux blancs recouverts…. top ! …. Sauf qu’au soleil j’ai un reflet rouge de malade !!!!
    Donc je voudrai complétement supprimer ce reflet rouge pourpre. J’ai pensé faire un melange Katam + Brou de noix. Qu’en penses tu ? Dois-je le faire avec une premiere étape au henné rouge ? (j’ai en stock rajasthan).
    Merci pour tes conseils et un grand merci pour ce blog, je trouve plein de choses interessantes, j’adore !
    Lola

    • Merci Lola, c’est super gentil.

      Oui, pareil pour moi, au soleil, reflets rouges de malade. J’ai essayé le katam, j’ai trouvé ça super pour éradiquer ces reflets et puis il dégorge bien moins vite que l’indigo. Mais bon, au soleil, on n’y coupe pas aux reflets. Enfin, moi, je n’y coupe pas. lol

      Pour la première étape, elle n’est peut-être pas nécessaire si ton henné a déjà bien pris, ce qui semble être le cas. Cela dit, je suis accro au Rajasthan, donc j’aurais plutôt tendance à le faire, mais tant qu’à faire en une seule étape : donc ajouter à ton mélange katam + brou de noix du Rajasthan. Ou alors, en effet, un deux-étapes, c’est comme tu le sens.

  27. Bonjour,

    Un grand merci pour tous ces conseils !!
    J’ai des cheveux blancs que je souhaiterais couvrir (ma couleur est le châtain clair).

    Une amie m’a offert un henné 100% produits naturels (pericarpium juglandis, indigofera tinctoria et lawsonia inermis).
    Etant donné qu’il contient du henné naturel, nécessaire à la 1ère étape pour couvrir les cheveux blancs (lawsonia inermis) ET les pigments nécessaires pour la 2ème étape, pensez-vous qu’une application unique du produit peut suffire à masquer mes cheveux blancs?
    Je faisais des colorations chimiques auparavant, ma dernière date de janvier. Y aurait-il un risque de coloration « bizarre » ?

    Merci d’avance pour votre réponse, avant que je ne saute le pas du naturel 😉

    • Bonjour Coco et bienvenue ici. 😉
      Je pense qu’une application unique devrait suffire, c’est ce que je fais depuis plus de deux ans désormais et finalement mes racines ne sont jamais trop orange, tout au plus plus cuivrées que le reste de la chevelure, mais ça ne choque pas, en fait ça se fond dans le reste de la chevelure, finalement. En ce moment, et depuis pas mal de temps, de fais un mélange moitié moitié henné noir et henné du Rajasthan de chez Aroma Zone.
      Je ne pense pas qu’il y ait un risque de coloration bizarre, votre couleur est déjà ancienne, mais bon, la coloration végétale, c’est toujours un peu expérimental au début.
      Allez-y, sautez le pas du naturel, je suis de tout cœur avec vous ! Vous verrez, vous ne le regretterez pas. 🙂

  28. Bonjour Mariegrimoires

    je n arrive pas a entrer dans votre blog….peut etre ne suis je pas sur le bon lien ??
    Une question….vous faites moitié moitié henné rajasthan, henné noir…..sur cheveux blancs, quelle couleur vais je obtenir, sachant que je voudrai atteindre ma couleur naturelle..le châtain foncé ?? !! Merci de me répondre
    Cordialement
    Carole

    • Bonjour Carole et bienvenue ici 😉

      Sur mes cheveux blancs, ça fait plutôt auburn, mon mélange…. pour atteindre le châtain foncé, j’avais fait un mélange henné/katam avec plus de katam que de henné, ça avait neutralisé en partie les reflets roux.

      Donc, je vous conseille de faire des essais. Après, c’est sûr, il ne faut pas craindre les reflets cuivrés. 😉

  29. Bonjour, bravo pour tes cheveux ils sont bien beaux et cet article est très complet.
    Je me permets de te demander un conseil j’espère que tu auras le temps d’y répondre, je souhaites me faire un henné en deux étapes pour recouvrir des mèches décolorées il y a plus d’un an et retrouver mon châtain moyen avec d’avantages de reflets chocolats. Je pense faire un henné du Rajasthan puis un katam, penses-tu que je doive laisser une longue pose entre les deux (par exemple toute une nuit si j’en fais poser un l’après-midi et l’autre le lendemain matin) ou bien puis-je faire le katam directement après le henné ?

  30. Bonsoir je suis un peu paumee en lisant tout ces commentaires sur les differents henne je ne sais vraiment pas lequel choisir et comment faire (1 ou 2 etapes et temps de pause) voila je suis brune foncee avec cheuveux blancs aux racines habituellement je fais des teintures noires bleutées comment dois je procéder et quoi utiliser merci d avance

    • Bonsoir Bibou et bienvenue ici 😉

      Hmmm apparemment tu as le même genre de cheveux que moi : brune avec des mèches blanches.

      J’ai personnellement commencé par le deux-étapes, comme je l’explique dans l’article, mais il y a longtemps que j’ai laissé tombé : manque de patience et je me fous d’avoir des racines rousses. 😉

      Je te conseille de faire tes propres expériences. Perso, j’utilise toujours 50 g de henné, je pose sur cheveux mouillés et je laisse en place toute la nuit.

      En ce moment je fais le mélange suivant : 50 % henné du Rajasthan/50 % henné noir (Aroma-Zone le tout) mais j’ai racheté du henné brun-grenat que j’adore (toujours chez Aroma-Zone et celui-là je ne le mélange à rien du tout).

      Pour résumer, je procède toujours ainsi : 50 g de henné, je rajoute de l’eau chaude jusqu’à la consistance souhaitée, j’ajoute 1 cuillère à soupe de glycérine et 5 gouttes d’huile essentielle. J’applique sur cheveux mouillés, à l’arrache, tête en bas en massant bien le cuir chevelu, je laisse poser toute la nuit sous cellophane + bonnet de piscine et le lendemain matin je rince sous la douche. Basta.

      Je le répète, fais tes propres expériences, mais surtout, ne te prends pas la tête. Bon, je sais, au début, moi aussi je me suis posée tout plein de question. Tu finiras par trouver ta routine. C’est pas toujours évident, on tâtonne pas mal au début, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. 😉

  31. Bonsoir

    J ai les racines blanches à presque 100 %. Je voulais être brune alors j ai appliqué le 2 temps comme suit :
    1. J ai appliqué le henné de Rajasthan pendant 2 h.
    Je suis ressortie. ROUGE très vif !!
    2. J ai appliqué indigo avec un peu de henné noir pendant 2 h en espérant que je deviendrais brune et ……Résultat, racines CUIVRES !!!!
    3. J ai donc en desespoir de cause appliquer pendant 2 h…AMLA +++ et du henné noir …..Résultat. ..ENFIN BRUNE !!!!!

    CELA M A PRIS 6 H !!!!!!!!

    Comment puis je avoir le même résultat plus rapidement ????
    Merci de bien vouloir me répondre.
    Bonne soirée à vous !!
    Carole

    • Bonsoir Carole,

      Moi-même je ne suis jamais redevenue totalement brune : mes mèches blanches restent toujours plus ou moins cuivrées, mais ça ne me dérange pas.

      Ta méthode est super, si tu as pu redevenir brune. Peut-être essaie de supprimer le 2. pour aller plus vite. Le henné noir dégorge pas mal les premières fois (et donc on se retrouve très rapidement avec des racines cuivrées) et puis au fur et à mesure des applications, l’indigo s’accroche et dégorge beaucoup moins.

      Mais bon, après, c’est sûr, la coloration végétale, c’est toujours un peu long et aléatoire. Et puis toutes les chevelures ne réagissent pas de la même façon.

      Bref, continue tes expériences, note bien le résultat à chaque fois. Il m’a fallu plusieurs mois pour trouver ma propre routine.

      Sinon, j’aime beaucoup le henné brun-grenat de chez AZ, il ne contient pas d’indigo mais du pastel des teinturiers et je trouve que ce dernier dégorge beaucoup moins que l’indigo.

      Enfin, cela fait plusieurs mois que je mélange 50/50 henné du Rajasthan et henné noir de chez AZ et j’aime bien le résultat, les mèches cuivrées se fondent bien dans les mèches brunes.

      Voilà, il faut tester. On tâtonne, mais on finit par trouver sa routine.

      Bonne nuit 😉

      • Bonjour Mariegrimoires

        Merci beaucoup de m avoir répondu aussi rapidement.
        Je vais suivre vos conseils et tenter de supprimer le 2.

        Cela dit, même si je suis parvenue à couvrir de façon UNIFORME mes cheveux blancs (d ailleurs j ai bluffé mes amies), je continue les essais et j aimerai essayer votre henné brun grenat.
        Mais dans mon cas,
        1. Comment dois je l utiliser, à quel moment ? Quel resultat vais je obtenir sachant que je veux etre brune??

        2. Vous dites qu il contient….pastel des teinturiers. Qu est ce que c est ???

        3. Vous faites 50 50 Rajasthan – Henné noir, en 1 seule étape je suppose. Cela donne quoi sur des racines blanches ??

        4. Pour ne pas me retrouver avec des racines claires au fur et à messure des shampooings, chaque semaine lorsque je fais le shampooing 1 sur 2, je refais un petit mélange de henné noir ou indigo et amla que je garde entre 1 et 2 h pour compenser le dégorgement de l indigo. Vais je abîmer mes cheveux ??
        Surtout que je lutte en ce moment contre une chute ?

        Merci pour vos precieux conseils, Marie

        Bonne journée à vous
        carole

      • Bonsoir Carole,

        Pour répondre à vos questions :

        1. Comme vous voulez : en une seule étape ou alors en deuxième étape. Si vous voulez voir le résultat sur ma propre tignasse, jetez un coup d’œil sur mon article du 14 décembre 2014. A cette époque, j’étais déjà passé au henné en une seule étape.

        2. Le pastel des teinturiers, c’est une plante qui colore en bleu, comme l’indigo, mais elle dégorge moins, je trouve. Cela dit, même l’indigo dégorgera de moins en moins au fil du temps.

        3.Oui, une seule étape. Je ne fais plus de deux-étapes depuis juillet 2013. Regardez ce que ça donne sur moi sur mon article du 9 août 2014. Mes racines sont un peu plus rousses, c’est sûr, mais par illusion d’optique ça se fond bien dans le reste. Sur la photo, les mèches cuivrées, ce sont mes cheveux blancs. Mon ancienne frange notamment. Je ressemble à un Gremlin au naturel….

        4. C’est super. Je le faisais moi aussi à un moment, mais je suis feignante….. Rassurez-vous, les plantes n’abîmeront jamais vos cheveux, contrairement à la coloration chimique et les autres trucs qu’on leur inflige.

        Sinon, j’imagine que vous connaissez le célèbre blog « Les cheveux de Mini » ? Mini est vraiment une sommité en matière de soins naturels pour les cheveux. Son blog est vraiment génial. Et pour le henné, je vous recommande le blog de Vinnie « Mes soins naturels ». Ce sont les deux blogs qui m’ont le plus aidée lorsque je suis passée à la coloration végétale, et que je suis revenue au naturel, que j’avais eu tendance à délaisser pendant la période où je m’étais tournée vers la coloration chimique.

        Bon week-end

        Marie

  32. MERCIIIIII beaucoup Marie plur avoir pris le tempsde me répondre à tant de questions !!!! Cela m a beaucoup aidé et de surcroît m a fait découvrir 2 sites géniaux également…vous êtes tous les 3 dans mes favoris…lolll !!!!

    Bonne soirée!
    A bientôt,
    Carole

  33. Bonjour Marie,

    Tout d ‘abord félicitations pour ton superbe blog ou j ai pas mal appris. J envisage de faire mon 1 er henné bientot. J ai commandé chez aroma zone du rajasthan , rhapontic et de la brou de noix.
    Mes cheveux prennent éclaircisse vite avec des couleurs chimiques (ils prennent vite).
    Je suis chatain foncé et je souhaite soit obtenir un miel lumineux ou un marron cacao mais surtout pas trop foncé . Pourrais tu me conseiller s il te plait ? je suis totalement perdue.

    Merci par avance et de bonnes fêtes de fin d’année

    • Bonjour Sophia et bienvenue ici. Merci beaucoup. 😉

      Il me semble que le rhapontic, c’est très bien sur les cheveux blonds qu’il rend lumineux.

      Le hic, c’est qu’avec la coloration végétale, tu ne peux pas éclaircir un châtain foncé.

      Donc, fait des essais, vas-y un peu au pif et surtout note bien tout, mais ne te fais pas trop d’illusion non plus : la couleur miel, je ne pense pas que tu puisses vraiment l’obtenir.

      C’est ce que j’ai à la base, moi : un brun devenu un peu plus châtain foncé que brun avec l’âge (merci les cheveux blancs ! grrrr) et à part les reflets roux foncés dus au henné sur les cheveux blancs, ma couleur ne bouge pas. Elle fonce au fil du temps, c’est tout. Sauf que moi, ça m’arrange.

  34. Eh eh ! Contente de voir que je ne suis pas la seule à appliquer mes hennés à la roots ! 🙂
    Je pratique depuis mes 17 ans le lawsonia inermis, à la main avec emballage de film plastique et de serviette pour la nuit, tout pareil que toi. Et je rince le lendemain matin sans rien appliquer d’autre que du vinaigre de cidre au dernier rinçage.
    En tout cas merci pour l’idée de l’application sur cheveux mouillés (ce n’est pas trop refroidissant pour l’hiver de passer la nuit cheveux mouillés ?)
    Pendant des années c’est une amie tunisienne qui me l’amenait. je n’en ai plus et j’ai utilisé dernièrement du henné d’Egypte de chez aromazone mélangé à des plantes indiennes. Le résultat est un poil trop foncé. Disons que j’ai des racines blanches sur mon chatain foncé d’origine, et que cela adouci mes traits un peu sévères. Alors avec le henné tout est couvert et bien auburn. Donc je me demande si je ne vais pas garder mes cheveux blancs désormais. Passer vraiment dans le camp des anciennes.
    j’ai juste une question : est-ce que vraiment le henné neutre gaine autant que les hennés colorants ? puisque ce n’est pas la même plante?
    Parce que c’est clairement maintenant mon seul désir : avoir les cheveux gainés.

    • Bienvenue Lyjazz !

      Pour répondre à tes questions : j’avais la même appréhension que toi, mais finalement, le fait d’avoir la tête dans un bonnet imperméable la maintient au chaud, même si elle est mouillée, même dans ma grande maison inchauffée l’hiver (because poches vides…) avant mon déménagement.

      Le cassia, je ne sais pas trop, je ne l’utilise pas, mais d’après mes recherches, oui, il a le même effet gaînant que le lawsonia. En revanche, toujours d’après mes recherches, il semblerait que posé trop longtemps sur la tête, il finirait par donner tout-de-même des reflets cuivrés aux cheveux très clairs, alors peut-être à nos cheveux blancs ? Je sais que c’est pour cette raison que Mini, du blog Les Cheveux de Mini, lui préfère le sidr, notamment.

      Ou alors peut-être essayer le henné blond : avec tes cheveux foncés, tu ne risqueras pas de reflets blonds, mais au moins ils seront gaînés, c’est sûr. Mais va-t-il donner également des reflets cuivrés à tes cheveux blancs ?

      Bref, à tester, pour voir. Je crois que je testerais le henné neutre (cassia), finalement. A voir ce que ça donne posé toute la nuit.

  35. Salut!
    J’ai les cheveux d’un châtain assez pâle et j’aimerai obtenir avec le henné une couleur noir foncé qui peut paraître rouge. Je ne veux absolument pas d’orange! Haha alors j’avais pensé à mélanger du henné rouge avec du henné noir ? Je n’ai aucune idée si cela marchera…avez-vous un conseil??

    • Bonjour Sophie et bienvenue ici.

      Pas d’orange, ça va être un tantinet compliqué sur un châtain clair…. Le mieux, ce serait de procéder avec la méthode du deux-étapes : d’abord le henné rouge et ensuite le henné noir.

      Pas la peine de laisser poser des plombes : deux heures chaque henné, c’est suffisant. A faire souvent les premiers temps pour laisser l’indigo se fixer.

      Attention : l’indigo, c’est galère à faire tenir au début, ça dégorge vite, mais après c’est indélébile, comme le henné qui devient indélébile au fur et à mesure des applications.

      Pour l’aspect « qui paraît rouge », je ne sais pas trop. Le henné du Yemen est réputé être assez rouge, à essayer. Sinon, faire des essais en mélangeant avec d’autres plantes comme l’hibiscus, mais je n’ai jamais tenté. Tu peux aller jeter un coup d’œil au blog « mes soins naturels », il y a plein d’articles sur le henné.

  36. Que des choses intéressantes sis donc !!
    Où acheter du hénné de qualité ? la dernière fois que j’en ais acheté( ça fait fort longtemps..), il me laissait des traces »couleur carotte » partout où il arrivait à se déposer ! cata !!!
    Autre question : j’ai 37 ans et les cheveux entièrement gris… ! ça me vieillit tellement ! quelle est votre solution ?
    merci d’avance !
    N.B : (jadis, hihi, j’étais brune+++ !)

    • Bonjour Lolo et bienvenue ici.

      Pour retrouver votre brun d’antan, essayez la méthode du deux-étapes : vous faîtes d’abord un henné, puis un henné noir. Pas la peine de laisser poser des lustres, deux heures chacun suffira. A faire souvent au début pour que l’indigo se fixe bien.

      Le henné de chez Aroma Zone est de bonne qualité et pas cher. Celui de Biomantique ou de Henné et Soins d’ailleurs est très bien aussi, mais plus cher.

      Ou alors, si vous préférez une seule étape, pourquoi ne pas essayer le henné brun grenat de chez AZ ? Ou encore mélanger henné et henné noir.

      Mais je vous conseille plutôt le deux-étapes pour commencer. J’ai commencé par là moi aussi. 😉

      Après, quand vous aurez pris vos marques, vous pourrez tenter de nouvelles expériences et vous amuser.

  37. Bonjour Marie
    J’ai lu avec attention tes articles expériences et post.
    Et je m’en remet a ta grande expérience.
    Mes cheveux sont complètement blancs depuis mes 35 ans. Blond fonce naturellement je colore mes cheveux en noir bleuté… Et j’adore ça.
    J’aimerai passer au henné car j’aimerai les porter longs. Et je pratiquais le henné cuivré sur mes cheveux longs lorsque que j’étais etudiante, quel résultat génial!
    Alors quelle est selon toi la meilleure méthode pour avoir ce noir intense et surtout sans reflet roux ou rouge…mais un peu de ce bleu qui leur donne tant de profondeur…
    Merci d’avance pour ce temps que tu passes a répondre…
    Jolie et bio, grâce a toi^^
    Marie (et oui 🙂 )

    • Bonjour Marie et bienvenue ici. 😉
      Alors, je dirais méthode du deux-étapes. Tu poses un henné naturel pendant deux heures, tu rinces et tu enchaînes avec un henné noir pendant deux heures aussi.
      L’indigo mettant du temps à prendre et dégorgeant vite les premières fois, tu fais ça une fois par mois et, tous les 15 jours, tu fais juste les racines au henné noir, sans henné naturel avant.
      Par contre, je ne suis pas sûre que ça va vraiment donner du noir bleuté et qu’il n’y aura vraiment aucun reflet roux… la coloration végétale, ça reste aléatoire et ça ne donne pas toujours les mêmes résultats d’une chevelure à l’autre…
      Personnellement, après 3 ans de henné, mes cheveux blancs sont roux foncés et se fondent très bien dans mes cheveux bruns (mais restent flamboyants au soleil). Ces derniers sont bien foncés sur les longueurs, je suis ravie (j’étais très brune au naturel).
      Le katam m’avait bien aidé à neutraliser les reflets roux. En plus, il dégorge moins que l’indigo, à essayer aussi.
      Bref, il faut tester, faire des expériences, pour trouver sa propre routine. Ce n’est pas toujours facile, ni rapide, c’est vrai, mais, avec l’habitude, ça va tout seul : tiens, samedi, j’ai profité d’un créneau où mon bébé dormait pour poser un henné et je n’ai jamais été aussi rapide en trois ans : j’ai dû mettre moins de dix minutes pour enrober tous mes cheveux et emballer ma tête. 😉

  38. Bonjour, j’ai des cheveux blancs et je souhaiterai les couvrir naturellement ! Votre méthode m’a semblé intéressante mais à la différence de vous je suis chatain clair, et donc j’aimerais savoir quel type de henné je dois utiliser dans la seconde étape pour avoir un rendu chatain naturel avec un léger reflet roux.
    Merci, Laurence.

    • Bonjour Laurence et bienvenue ici 😉
      Il existe un « henné châtain miellé  » chez Aroma Zone, qui a l’air plutôt pas mal, sinon il y en a un aussi chez Centifolia. Sinon, il vous faudra faire vos propres mélanges (genre du henné naturel avec un peu de katam pour foncer).
      Personnellement, j’essaierai un henné châtain, comme ça, le mélange est déjà fait.

      • Merci.j’ai essayé le henné de centifolia chatain cannelle que j’ai laissé poser 5 heures environ sans faire la premiere étape.conclusion, je suis plutôt satisfaite du résultat pour ma premiere expérience henné.
        Les racines sont un plus orangées que le reste de la chevelure qui,elle, a un joli ton chatain avec des reflets roux.
        C’est sûr j’abandonne les couleurs chimiques qui m’ont abimé les cheveux et irrité le cuir chevelu. Déjà mes cheveux sont plus beaux!

      • Super ! Je suis ravie pour vous, Laurence. Vous allez voir, au fil des applications, vos cheveux vont revivre.
        Les miens étaient vraiment dans un sale état à cause des colos chimiques et là, ils n’ont même pas souffert pendant ma grossesse (peut-être un peu plus mous et glissants, mais bon, un chignon et hop, c’est réglé) et je n’ai pas non plus de problème de perte de cheveux post accouchement en dépit de la fatigue.

  39. Bonjour,
    Tout d abord, je suis contente d’être tombée sur votre blog et je profite pour vous dire egalement que vous avez de très beaux cheveux. Le henné est un veritable soin miraculeux pour les cheveux.

    Cependant, je suis confuse sur l’obtention de la coloration que je desire, c’est pour cela que je fait appel à vous.
    Ayant les cheveux un peu trop abimés après les clorations et les brushing répetitifs, j ai decidé d’opter pour une coloration naturelle, soit le HENNÉ.

    Le problème est le suivant, je ne sais pas comment obtenir une couleur noire voir noire bleuté avec du henné.
    Certaines disent que pour obtenir cette couleur, il faut passer par deux étapes; soit henné naturel, ensuite lavage, puis henné indigo.
    D’autres disent qu’il faut melangé 75% d indigo avec 20% du henné naturel.
    D autres encore disent de mettre directement d’indigo si on a les cheveux foncés. (Dans ce cas, je ne risquerais pas d’avoir des cheveux bleus?)
    Je suis confuse je ne sais pas quelle méthode est la bonne? Je sais que le henné doit être de qualité et non celui qui est vendu en grande surface.

    Je demande votre aide pour m’aider à savoir comment puis je obtenir cette couleur et surtout de m’indiquer s il vous plait le temps de pause. Surtout je ne veut PAS de reflet ou couleur ROUGE! Je veux uniquement du noir voir noir bleuté.

    Une autre petite question, j ai fais un lissage japonais il y a 3 mois, est il possible de mettre du henné après un lissage japonais?

    Petit aperçu de mes cheveux actuels:
    Ma dernière coloration chimique (noire) date depuis decembre.
    De nature, j ai les cheveux chatains foncés, et leur couleur actuel reste quand meme foncée depuis ma dernière coloration ,mais au soleil ils sont marrons avec des reflets rouges.

    Ps: je n ai pas de cheveux blancs.

    Je vous remercie d avance pour votre aide. 🙂

    • Bonjour et bienvenue ici 😉
      Vous ne devriez pas vous retrouver pas avec des cheveux bleus à cause de l’indigo, vu que vos cheveux sont châtain foncé à la base. Pas la peine de laisser poser l’indigo plus de deux heures. Il tiendrait en effet sans doute un peu mieux si vous utilisiez la méthode du deux-étapes, quitte à utiliser un henné neutre en première étape (comme ça, pas de risque de reflets roux), mais vous pouvez utiliser l’indigo seul. Par contre, je trouve que ça assèche un peu les cheveux.
      Sinon, essayez carrément le henné noir d’Aroma Zone : il contient aussi du henné naturel, qui est un excellent soin.Vous aurez par contre des reflets roux au soleil (mais pas en intérieur).

      Le lissage japonais d’il y a trois mois ne devrait pas poser de problème. La colo chimique vire au rouge lorsqu’elle commence à être ancienne, je l’avais remarqué chez une collègue.

  40. Bonjour Marie,
    J’ai suivi ces conseils pour la coloration de ma maman avec cheveux courts mais grosses racines blanches. Je fais une première coloration henné LOGONA toute prête: les racines ressortent oranges (le reste de la couleur est parfait).
    Du coup, je refais une couleur quelques jours après: indigo et brun grenat. Les racines sont encore plus oranges!
    Je ne sais pas quoi faire! Que peux-tu me conseiller?
    Clémence

    • Bonjour Clémence et bienvenue ici.

      Pas facile de colorer les cheveux blancs, en effet. Ils ont tendance à ne pas toujours bien prendre l’indigo.

      Essaie de persévérer avec le deux-étapes, je dirais en utilisant un henné pur (100 % lawsonia inermis) pour la première étape et un indigo pur (100 % Indigofera tinctoria) pour la deuxième étape (et pour la deuxième étape, une pose de deux heures suffit).

      Peut-être aussi refaire les racines avec seulement de l’indigo 15 jours après, au moins les premiers mois, pour que ça prenne bien.

      J’ai toujours eu plus ou moins le même problème, c’est pour ça que j’avais fini par arrêter le deux-étapes. Mes racines rousses se fondaient plutôt bien avec le reste de la chevelure, je trouvais, donc j’ai continué tantôt avec du henné du Rajasthan, tantôt du henné brun-grenat de AZ ou encore du henné ayurvédique aux plantes. J’ai aussi essayé le Yemen, mais celui-là, bof, j’ai vraiment des mèches rousses désormais à cause de lui et je n’aime pas trop.

      Là, je l’avoue, mon dernier henné remonte à deux mois, j’en ai ras-le-bol des reflets roux et j’ai décider d’assumer mes cheveux gris. Oui, parce que je ne dois plus être vraiment brune, désormais. L’avantage de la coloration végétale, c’est que là encore mes racines grises, bien que faisant au moins trois centimètres, n’ont pas l’air de trop choquer. En tout cas, je ne me suis pas encore pris des réflexions désobligeantes dans la figure. LOL

      Bon courage pour tes essais

  41. Salut ! J’ai un petit problème et j’espère que tu pourras m’aider : j’étais blonde et j’ai décidé de faire de l’henné châtain…. sauf que j’ai fini rousse ! mais finalement cette coloration m’a plue et après quelques lavages, comme la coloration était un peu partie, j’ai décidé de refaire le même henné. Mais, je n’y avais pas pensé, puisque j’étais rousse cette fois ci, le châtain m’a vraiment donné du châtain… Que dois-je faire pour obtenir du roux? Puis-je faire de l’henné deux jours d’affilés ? Merci d ‘avance 🙂

    • Bonjour Malhaurie et bienvenue ici. 😉
      Tu peux tout-à-fait faire du henné deux jours d’affilé, ce n’est pas un problème.
      Si tu aimes le roux, je te conseille le henné du Yemen, il est très pigmenté, sinon, le Rajasthan est super aussi, et moins rouge.
      Quoiqu’il en soit, essaie de faire dégorger le henné châtain avec un masque de lait de coco (oui, oui, les briquettes au supermarché du coin) peut-être, avant de refaire un henné. Je n’ai jamais essayé mais il paraît que c’est très efficace (et que ça fait un bien fou aux cheveux).
      C’est super que tu aies réussi à obtenir un châtain, dis donc ! Je l’avoue, j’en ai tellement marre de mes reflets roux que j’ai décidé d’assumer mes cheveux gris et que je n’ai pas fait de henné depuis trois mois. Sinon, il faudrait que je revienne au deux-étapes et je n’ai plus du tout le goût, du moins pour l’instant.
      Bonne continuation 🙂

  42. Bonjour Marie et toutes mes félicitations de votre site.

    Voilà j’ai les cheveux brun foncé par contre 80% de cheveux blancs sur la tête, tympans maintenant. Belles lurettes de ces colorations chimiques que j’ai arrêté il y a 2 ans en reprenant avec marc de café un certains temps.
    Je me suis mise au végétal qui veut dire rajasthan pour 3h (orange) puis le second brun (henné brun + indigo brun) 3h qu’après quelques jours l’orange revient. J’ai mis rajasthan 2h et 2e étape le noir après 2 semaines l’orange revient tout doucement encore.

    Je trouve cela étonnant qu’après quelques mois de 2 étapes vous mettez seulement que rajathan mais serait-ce la durée qui change la couleur vers le foncé ?

    J’attendrai votre réponse avant de faire un achat.
    Merci

    Lidivine

    • Merci Lidivine et bienvenue ici. 😉

      En effet, la durée et la couleur d’origine font que j’ai pu jusqu’à récemment me passer de deux-étapes : mes mèches blanches devenues roux foncé se fondaient bien dans la masse de cheveux bruns qui, eux, restaient brun.

      Aujourd’hui, je suis plus auburn que brune, ayant de plus en plus de cheveux blancs, et j’en ai ras le bol, donc j’arrête les colorations végétales et j’assume mes cheveux gris. Pour l’instant, du moins. 😉

      Baladez-vous dans la catégorie « cheveux », j’ai quelques photos de mes cheveux où l’on voit bien les mèches rousses se fondant dans la masse brune, ce sera plus parlant. Sauf que désormais, la tendance est inversée, d’où mon ras-le-bol : il me faudrait revenir au deux-étapes et franchement, je n’y ai plus le goût pour l’instant.

      Sinon, c’est normal que l’orange revienne au bout de deux semaines, pour bien faire, il faudrait refaire juste la deuxième étape aux racines entre deux colos. Après quelques mois, l’indigo devient plus tenace, pour ne pas dire irréversible et vous n’aurez plus besoin de ces retouches, normalement. Ce que je n’ai pas eu la patience d’attendre.

      Après, tous les cheveux ne réagissent pas de la même manière et rien ne remplace l’expérience, sans se décourager surtout, ce qui n’est pas simple, c’est vrai. Si j’en ai marre de mes cheveux gris, peut-être reviendrai-je à la coloration en deux-étapes, mais pas en laissant poser toute la nuit, ça j’en ai vraiment marre, peut-être y consacrer un dimanche après-midi par mois : 3 heures de henné et 2 heures d’indigo, par exemple. Je verrai bien.

      Tenez-moi au courant et bonnes expériences !

      Marie

  43. Merci mille fois Marie, et en plus tes récits sont un plaisir de lire, bien autre qu’ennuyant. Alors, sans trop savoir les histoires d’henné, je me suis trouvée avec des racines une jolie teint de sirène, dont comme cantatrice qui habite dans une ville Bretonne, presque ça me plaisait, cette sirène-etization!—mais pas pour la vie professionelle, claire. Donc de Katam de chez A-Z avec le brou de noix, mieux, mais toujours couvertes vraiment les blancs. J’ai peur d’utiliser celui pour cheveux noir, car les cheveux de bébé en texture et je prefère castagne riche à brun noirci. Il te restent des pages dans ta Grimoire gentille sourcière qui traitent avec un tel cas, s’il vous plaît? Et merci, et salut cordiale d’une autre des vieux temps et façons…blesséd be, comme on dit toujours, Gabrielle

    • Bonjour Gabrielle et bienvenue ici. 😉

      C’est vrai que l’indigo donne du noir, mais mélangé à du henné, on peut obtenir du brun. Cela dit, l’indigo dégorge très vite sur les racines, c’est pour ça que j’étais passée au katam. Et puis, bon, il ne prend pas tellement sur les cheveux blancs (qui risquent d’être bleus voire verts, si ça prend, quand il est employé tout seul).

      Essaie un mélange 50/50 henné/indigo ou alors carrément un deux-étapes. Deux heures de pose de henné suivi de deux heures de pose d’indigo devrait suffire. Tu peux même le faire uniquement sur les racines, pour ne pas foncer le reste de ta chevelure si ce n’est pas ce que tu souhaites. Peut-être le faire tous les 15 jours dans un premier temps, histoire que l’indigo tienne bien.

      Personnellement, j’ai arrêté le henné il y a neuf mois pour tenter d’assumer mes cheveux gris. J’en avais assez de ma routine capillaire, en plus. Sauf que ça aussi j’en ai marre. C’est décidé, dès dimanche, je retente l’expérience du henné……ce qui donnera lieu à un nouvel article dans quelques mois, si j’arrive à obtenir le résultat que je recherche, à savoir redevenir très brune, comme quand j’étais jeune. 😉

      Ah sinon, puisque tu parles d’AZ, as-tu essayé leur henné brun-grenat ? Je l’aimais beaucoup et il couvrait bien mes cheveux blancs. Et il donnait vraiment du brun, pas du noir. Sinon, leur henné noir est un mélange de henné et d’indigo, justement et, comme il a toujours un peu de mal à prendre au début, même si c’est trop foncé, ça ne durera pas.

      Bon, ma réponse part dans tous les sens…..désolée….. en résumé, si tu ne veux pas te prendre la tête : fais un deux-étapes uniquement aux racines : henné pur (Rajasthan, par exemple) en première étape suivi de henné noir en deuxième étape. Ceux de AZ sont super au niveau composition. Ceux de Centifolia aussi. Et tu n’as pas de mélange à faire.

      Je vais essayer les Khadi et je ferai un autre article sur mon retour d’expérience.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s