Avant, j’avais des principes….désormais, j’ai un enfant !

Petit traité de lâcher-prise à destination des jeunes mamans

La vie m’a appris que, souvent, nos certitudes étaient balayées par la réalité…. mais alors, depuis quelques mois, je suis passée à la vitesse supérieure !

En effet, pendant toutes ces années au cours desquelles j’ai rêvé d’avoir un enfant, je me suis énormément documentée sur le sujet, si bien que j’avais des idées très précises de ce qui m’attendait le jour où le miracle aurait lieu, s’il avait lieu, et surtout la façon dont je gérerais les choses à ce moment-là.

Sauf que dans la vie, rien de ne passe comme on l’avait prévu…..

Parce qu’au moment où je me suis dit : résigne-toi, à ton âge, c’est foutu, le miracle s’est produit. J’ai fait la rencontre qui a tout changé. Je me suis retrouvée enceinte. Et ma vie a basculé dans un joyeux foutoir.

Alors, certes, j’ai un grand sens de l’adaptation. C’est ma grande force. Quoiqu’il en soit, mon loupiot m’a fait jeter pas mal de mes principes aux orties…

Principe n° 1 : Lorsque je serai enceinte, pas moyen que je me laisse aller !

Non, parce que le look baleine et la démarche de manchot empereur, ce n’est pas pour moi. Moi, je contrôlerai mon poids, je resterai élégante et j’avancerai d’un pas léger et serein.

La réalité :

Ne pas avoir une démarche de culbuto, ok, ma première prof de danse classique m’ayant asséné pendant 15 ans de me tenir droite. Les vieux réflexes ont la vie dure.

En revanche, j’ai pris 20 kilos…..

J’ai eu une frénésie de malbouffe (je ne sais plus combien de commandes j’ai passées chez Speed Burger) à la fin du deuxième trimestre, qui m’a fait prendre 10 kilos en un mois.

En plus, insomniaque, je mangeais même la nuit.

Pour couronner le tout, la rétention d’eau a fini par me faire ressembler à une boule.

Un jour, ma chef, qui a l’habitude de m’interpeller pour me remettre un document à corriger lorsqu’elle m’entend passer devant son bureau, m’a interpellée alors que j’étais à l’autre bout du couloir… j’avais un pas super léger, quoi…

A la fin, je me traînais lamentablement telle une baleine sur le point de s’échouer sur la plage et j’avais un teint de zombie anémié. Et autant d’énergie qu’une palourde trop cuite.

Conclusion :

Aujourd’hui, j’ai presque tout perdu et je ferme à nouveau mon jean. J’ai toujours un peu de ventre mais tout rentre dans l’ordre progressivement.

J’ai quand même eu très peur : un mois après l’accouchement, j’avais toujours l’air enceinte et j’étais toujours l’ombre de moi-même.

Enfin, bref, pour le glamour et l’élégance, je repasserai !

Principe n° 2 : J’aurai un accouchement naturel !

Pas de péridurale, pas d’épisiotomie, pas d’injection d’hormones de synthèse pour accélérer le travail, etc., bref, un vrai accouchement physiologique.

Je voyais l’accouchement comme un rite initiatique, une expérience mystique, en quelque sorte.

J’avais même rédigé un joli projet de naissance.

La réalité :

Quoi ????? C’est ça, des contractions ??????

Après six heures à douiller ma race et pleurer ma mère de travail, j’ai réclamé à cors et à cris une péridurale !!!! J’étais au bout du rouleau (en plus, je venais de faire les cent pas pendant six heures, puisque c’était pire lorsque je m’asseyais, alors ne parlons pas de m’allonger) tant physiquement que nerveusement.

Lorsqu’en plus la sage-femme m’a dit que j’étais dilatée à 4 ( hein ? c’est tout ? c’te blague ?!!), je me suis dit que j’allais mourir.

La péridurale m’a tout de suite soulagée et tout est alors parti en cacahuète : bébé coincé et en détresse cardiaque parce que lui, la péridurale, il n’a pas du tout aimé. J’ai eu la trouille de ma vie, quoi.

Cinq minutes plus tard, mon fils naissait par césarienne. J’étais à la fois dégoûtée (même pas fichue d’accoucher) et grandement soulagée (mon calvaire est enfin terminé, merci mon Dieu).

Conclusion :

Ouais, bon, on s’en est sorti tous les deux. Et c’est ça qui compte. C’est le soulagement qui l’a emporté, quoi.

Il est en bonne santé, pousse comme un champignon, et moi, j’ai un périnée de jeune fille, en béton armé, et qui ne nécessitera donc pas de rééducation. Et puis, j’ai échappé à l’épisio, hein.

N’empêche que la prochaine fois que j’ai envie d’un gosse, j’adopte un chat à la place.

Principe n° 3 : Je suis un mammifère, l’allaitement est une évidence !

Ben oui, on est génétiquement programmés pour l’allaitement, donc ça ira tout seul. Fingers in the nose !

La réalité :

La césarienne a retardé la montée de lait. Pas de lait, donc, un petit crapaud qui hurlait non-stop parce qu’il avait faim et qui avait perdu 10 % de son poids, des crevasses parce qu’en plus je m’y prenais comme un manche….

J’ai failli abandonner l’allaitement avant même que de l’avoir vraiment commencé.

J’ai dû lui donner des mini-biberons de lait artificiel et prier Sainte Rita, patronne des causes désespérées, pour que cette foutue montée de lait arrive.

Et puis j’ai lâché prise. J’ai déclaré à la puéricultrice que l’allaitement ça me gonflait et que je me donnais encore deux jours avant de laisser tomber. C’était le matin. La montée de lait s’est faite l’après-midi même.

Encore un peu de galère, mes crevasses, ses coliques, et puis au bout de deux semaines, ça roulait.

Conclusion :

Il faut s’accrocher et être bien conseillée pour réussir son allaitement.

Aujourd’hui, ça roule, mon petit crapaud de boutasse pesait 6 kg pour 62 cm à sa dernière visite chez le médecin, et j’ai même du lait au congélo ! Oui, j’ai investi dans un petit tire-lait manuel pour me soulager, parfois. Je pourrais allaiter des jumeaux.

Quoiqu’il en soit, je ne vais pas l’allaiter jusqu’à ses deux ans non plus, comme je le pensais avant d’être enceinte… un an, c’est très bien…. si j’y arrive… je ne suis plus sûre de rien….

Ma menace préférée lorsqu’il s’agite comme un beau diable en tétant ?  » Calme-toi sinon je te passe illico au lait de vache en poudre trafiqué chimiquement !!!  » Je suis une mère cruelle, mouahahah !!!! Blague à part, il existe des laits artificiels bio qui ont l’air très bien, pour prendre le relais jusqu’à ses deux ans.

Principe n° 4 : Je suis un mammifère, je porte mon bébé !

Exit les poussettes et les transats, vive l’écharpe de portage !

La réalité :

Alors oui, mon écharpe de portage, je l’aime. Et en plus, je suis la reine du nouage et me la pète à fond auprès des copines, avec ça. Pour une petite course ou une petite balade, c’est super.

Sauf que j’ai mis du temps à ne plus avoir mal au ventre (encore un coup de cette césarienne), et puis le bestiau faisait déjà 6 kg à seulement deux mois et demi. J’ai un tantinet le dos en vrac, il y a des jours.

J’ai donc récemment investi dans une poussette canne, sur laquelle je peux fixer mon siège auto coque, acheté récemment lui aussi. Ce même siège auto dont je me sers comme transat à la maison. Petit Pierre l’adore, son siège coque. Parfaitement. Il gigote et se balance tout seul. Et ça l’éclate, en plus : il faut le voir, bouger ses petits bras comme un Maneki Neko qui se serait shooté à la caféine, pour se balancer.

Oh, bien sûr, ma glue de fils reste persuadée que le meilleur, ce sont les bras de maman, et sans écharpe, d’ailleurs. La première chose que je me suis bien remusclée, ce sont les bras…. j’ai limite une tendinite à un poignet, également….

Bref, j’apprécie mon « transat » et ma poussette. Et mon dos aussi les apprécie.

Principe n° 4 : Vive l’écologie ! Mon fils portera des couches lavables !

Si, si, rappelez-vous, je m’étais fendue d’un article très étoffé sur ce sujet il y a quelques mois.

La réalité :

Bon, déjà, à la première utilisation, les pressions en plastoc se sont arrachées de mes shorties de protection….. je suis toujours aussi nulle avec cette pince. Je vais la revendre sur Le Bon Coin un de ces jours.

Ensuite, au premier lavage, mes doublures sont ressorties de la machine en ayant rétréci de moitié et les traces de selles n’avaient pas disparu.

Enfin, j’ai mis vingt minutes à étendre tout ça sous l’œil furax et les braillements de mon petit poulet en crapaudine, qui trouvait que le temps passé devant mon étendage, j’aurais mieux fait de le passer à le prendre dans mes bras et le trimballer dans tout l’appart (graine de tyran domestique !).

Alors, je me suis posée la question qui tue : Marie, est-ce que tu te vois faire ce cirque tous les trois jours ? La réponse : j’ai enfilé un jean, noué mon écharpe, mis le môme dedans et hop direction Lidl pour aller racheter des couches !!!

En résumé, il a porté des couches lavables pendant trois jours. Pire que ça : deux jours et demi.

Conclusion :

Mémé avait raison ! Elle qui m’avait dit : « mais tu n’irais pas t’emmerder avec des langes lavables tout-de-même ! ». Ma grand-mère ou le pragmatisme à l’état pur…. (en plus, elle avait le sens de la formule, vous en conviendrez)

Elles vont atterrir sur Le Bon Coin elles aussi…

Principe n° 5 : Pas moyen que je devienne tarte sous prétexte que j’ai un gosse !

Non, mais c’est vrai, ça, on en fait pas un peu trop avec la maternité ? Je suis pas du genre à me faire bouffer les neurones par mes hormones, moi, je suis ra-tion-nelle ! Voui, madame.

Et puis, ces bonnes femmes qui ne parlent plus que de leurs gosses, franchement, ce qu’elles peuvent être rasoir !

La réalité :

J’ai écrasé une larme lorsqu’il m’a fait son premier vrai sourire. J’ai trouvé que c’était le truc le plus magnifique que j’avais vu de toute ma vie. Bon, en réalité, j’ai même dû tirer mon mouchoir de ma poche.

Et dès qu’il pète de travers, j’inonde mon carnet d’adresse de sms mièvres. Et de photos cucul.

Pour couronner le tout, j’arbore fièrement un autocollant « Bébé à bord » sur la lunette arrière de ma voiture…..moi qui clamais haut et fort qu’il n’y avait rien de plus tarte que ce truc…. mais bon, je prétends que c’est du second degré, et vu mon humour, ça passe comme une lettre à La Poste. Cela dit, c’est vrai aussi que c’est du second degré.

Conclusion :

Ou comment un pitbull se transforme en guimauve… je dois gonfler tout le monde avec mon môme. Oui, même vous, mes fidèles lectrices. J’en ai conscience et je continue, c’est ça le pire !

***

4030-BEBE-CADUM.jpg

 

En définitive, il n’y a pas grand chose qui s’est passé comme je le pensais… mais je reste zen…

J’ai réussi à survivre à ses trois premiers mois, après tout, alors on s’en fout qu’il porte des couches jetables ou lavables, hein ? Du moment qu’il est heureux et en bonne santé.

Un prochain article, dans quelques mois, évoquera les frayeurs et réactions idiotes que j’ai eues depuis qu’il est né.

Et mes réflexions à deux balles sur le sens de la vie. Comme d’hab, quoi ! 😉

Et vous ? Vos illusions crashées contre le mur de la dure réalité de la maternité ???? Allez, je suis sûre que vous en avez à me raconter, vous aussi….. non, Maman, pas toi, steuplé…. 🙂

 

 

 

 

Publicités

32 réflexions sur “Avant, j’avais des principes….désormais, j’ai un enfant !

  1. Ah ! Depuis le temps que je guettais ton article… 1ère sur le commentaire 😊
    Alors, je te l’avais dit, elles sont bien les couches lild 😉 Et trois fois moins chères que celles d’une grande marque dont je ne citerai pas le nom !
    Par contre, l’autocollant bébé à bord ! Mouhahaha ! Je n’ai jamais franchi ce cap 😜
    Mais tu vis ce que vis toute maman qui se doit, tu t’adaptes à ton petit monstre et non l’inverse, depuis bientôt 2 ans, je vis la même chose.
    En fait tu gères comme tu peux, du mieux que tu peux, alors certes, tu peux te mettre à bout en essayant de garder ce fichu contrôle (on a toutes essayé je crois) mais une fois que tu te mets en tête que tu ne contrôles rien et que tu lâches prise, et bien, c’est fou ce que tu te sens mieux 😊

    • Roooo mon Audreynounette !!!! Bienvenue ici ma coupine !!!!
      C’est clair, vive le lâcher prise ! Et oui, elles sont très bien, les couches Lidl, tu avais raison. 😉
      L’autocollant, je sais, je sais…..vas-y, tu peux rire ! 🙂

  2. Ah Marie ! Je suis morte de rire!
    Comme quoi tout recommence en permanence! Ce que vous vivez je l’ai vécu il y a 27 ans!!!! Tout pareil je ne veux pas de péridurale…….. Résultat au bout de 33h de travail, au secour aidez moi, je n’en peux plus! Et au bout de 37h de travail avec une ouverture à 5 …..césarienne en urgence car souffrance fetalle!
    Par contre contrairement à vous je n’ai pris que 3 kg pendant la grossesse, les 20 kg sont venus après!
    Je me suis transformée en vache laitière gagnantes de concours agricoles …………sans une seule gouttes de lait!
    VOUI!!!!
    40cm de tour de seins en plus et rien, nada, queudale pas une goutte de lait! Il a bien fallu passer par le lait en poudre!
    Et les couches……je ne me voyais pas laver celles de la miss donc j’étais partante pour les « petits élastiques là »!
    SAUF ……que la miss etait super allergiques aux composés des couches et autres joyeusetés de la pétrochimie!!!!!
    Il fallait du coton, de la laine, du lin que des produits naturels!!!!!!
    Un matelas de crin, une couverture de pure laine, des manteaux, bonnets etc exclusivement composés de produits naturels!
    Un véritable cirque super onéreux!
    Et bien j’ai tenu bon et ai même fait une deuxième nenettes toujours sans une goutte de lait! 😂😂😂 et elle fut aussi allergique que sa sœur! YOUPI!
    J’avoue être sans coeur pour avoir autant rit mais cela m’a tellement rappelé de choses que je n’ai pu m’en empêcher!
    Bon courage Marie! Ce que vous avez fait vous avez tout à fait eu raison de le faire et je vous dit chapeau, car vous avez su vous adapter et vous remettre en cause!
    Longue et heureuse vie au Prince et à sa Maman

    • Merci Sylvie 😉

      Honnêtement, je suis contente de vous avoir fait rire, c’était le but de cet article.

      Ah oui, vous avez eu bien des mésaventures aussi. Comme quoi, nos chérubins nous demandent vraiment des trésors d’adaptation et de patience, mais le jeu en vaut la chandelle.

      N’empêche qu’ils nous rendent chèvre !!!! 🙂

      Bon week-end

  3. Merci de ce moment de rire!
    Je relirai ton article quand j’aurais vider ma tête, pour faire remonter les souvenirs!!
    Le truc dont je me souviens est la mise à la porte de ma chambre du gynéco de l’hôpital, accompagné de toute une clique et la tête horrifiée et furibonde de la « surveillante-chef » (cadre de santé, qu’ils disent maintenant).
    La sage-femme, elle rigolait!!
    « N’empêche que la prochaine fois que j’ai envie d’un gosse, j’adopte un chat à la place. » : tu dis!!!
    Plutôt un poisson rouge, on ne change l’eau du bocal que tous les 8 jours et nourriture une fois par jour! MDR!!!

    • Coucou Giboulée

      Ah oui, mais en même temps, c’est pas un hall de gare, la chambre d’une jeune accouchée, non mais ! LOL

      Pour le poisson rouge, comment dire, je suis tellement étourdie que je préférerais un animal capable de manifester bruyamment lorsqu’il a faim ou soif ….. j’ai quand même réussi à faire crever un cactus…..quant aux poissons, j’en ai eu mais ils n’ont jamais fait de vieux os, enfin, de vieilles arrêtes….. non, décidément, un chat, c’est plus sûr pour la pauvre bête. MDR

  4. Kikou Marie … comme tu ne veux pas que je commente, je ne commenterai pas … mais sache quand même que tu m’as bien fait rire … et que j’en ris encore 😛 😀
    Beau Moisiversaire mon petit Pierre … de gros gros BISOUS de Mamie à Tous les 2

    • C’est pas ça, mais tes désillusions sur la maternité, elles viennent forcément de moi ! LOL

      Plus sérieusement, je suis contente d’avoir réussi à faire rire, c’était le but, je me suis moi-même bien amusée à rédiger cet article.

      Petit Pierre te remercie….eh oui ! 3 mois hier !!!! C’est fou comme il grandit vite. 😉

      Gros gros bisous Mamie-Maman

  5. Quel plaisir de te lire !!! De lire cette vraie réalité !!! C’est bien d’avoir des principes !! C’est le point de départ de beaucoup de choses !! C’est encore mieux de pouvoir s’adapter à tout ce qui passe … et vu ta rationalité et ton sens de l’humour, ton petit Crapaud va s’éclater dans la vie !!!! Vivement les prochains articles dans ce registre !!!

  6. Merci pour ce bon moment! J’ai bien rit!
    Je ne vais pas te raconter mes 4 expériences …Mais en gros, pas de « bébé à bord »!, pas de couches lavables ( 3enfants en 3 ans puis le 4eme 5 ans aprés). Pas d’allaitement…pas de porte bébé, en poussette ils explorent bine mieux!
    Pas de péridurales, la 1ere et le 4eme en siège (moyenne de 12h de travail!!) et bin je peux te dire que c’est gros un cul de bébé!mdr ! et les 2 du milieu arrivés en moins de 4h!! Le 2 a même faillit tomber dans la bassine tellement il est arrivé vite!!lol

    Profites de Pierre au max même si tu fais la gaga avec lui! ça grandi si vite!

    Belle soirée à vous deux
    bisous

    • MDR je veux bien croire que c’est gros, un cul de bébé ! Cela dit, j’ai bien vu la circonférence de mon bide les dernières semaines…..

      Contente de t’avoir fait rire. 😉

      Bisous Amélie et à bientôt

  7. J’adore ton article ca fait plaisir à lire.

    Eh oui avant bébé et après notre mentalité change.

    Deux accouchements naturels alors je comprends ce que tu as vécu.

    Le principal dans tout ca c’est que nos petits aillent bien.

    • Coucou Domi

      Je savais bien que cet article te plairait, j’ai d’ailleurs pensé à toi en l’écrivant, notamment la partie sur le transat… 😉

      Je suis complètement d’accord avec toi, le plus important c’est que nos petits aillent bien.

      Gros bisous

  8. Coucou Marie
    J’étais MDR en lisant ton magnifique article qui est d’une telle réalité , qui ne change pas d’avis et ne remets pas ces principes en question dans la vie ,nous ne serions pas humain !! NON !!
    Alors moi pas eue de péridural pour les 4 pour le dernier ( 14ans d’écart avec le 3éme ) me rappelant plus les effets des contractions je n’en ai pas voulu mais oh l’horreur une fois en route , vite vite je veux la péri , ben non madame c’est trop tard , ben y plus cas hein !!!
    Pour les couches pas eue le choix pour la fille allergique ( et en 78 pas de grand choix ) donc couches lavable , je te dit pas la lessive tout les jours entre couches et vêtements , elle vomissait tout le temps ( prématuré 7mois )
    Pour le lait ( j’ai allaité les 4 ), une vrai vache laitière je te dit pas plus d’un litre par jour , a telle point que la mat ma demandé si je voulais pas en donner pour les autres préma ,et pendant 2mois 1/2 ( le temps que ma fille est resté à la mat ) j’ai nourri plusieurs BB .
    Pas de porte BB ni de transat pour moi , une simple poussette qui pouvait se coucher à l’horizontal et mes bras !! LOL !!
    Pour la prise de poids , entre 3 ( et 7 kg pour le dernier l’âge sans doute ) pendant la grossesse , perdu 10 juste après ( merci l’allaitement ) et pris 20 lonnnnnnnnnnngtemps après avec l’âge !!! MDR !!
    Merci Marie pour ce bon moment à te lire , profite bien de ces petit moments avec petit pierre , çà passe tellement vite et change d’avis sur tes principes autant que tu veux , le principal c’est de fait pour le bien être de BB et toi !!
    Gros gros bisous à vous
    Danielle

    • Coucou

      C’est vrai qu’en lisant vos différents témoignages, je me rends compte que maman c’est vraiment un boulot à plein temps, mais un boulot où tu es toujours en formation continue.

      Parce que finalement, on a toutes notre vécu et notre expérience, pas la même, ni les mêmes galères, d’ailleurs, mais au final on doit toutes s’adapter. C’est pas simple, mais ça vaut le coup.

      En tout cas, je me sens moins seule ! LOL

      Gros gros bisous ma Danielle

  9. Et aurais-tu supporté la têtée avec les dents de Pierrre si tu comptais l’allaiter jusqu’à ses 1 an?… Nous avons toutes vécu des choses pas prévues dans nos grossesses, j’ai bilan ri avec ton témoignage. Restent tous les bonheurs que nous donnent nos enfants.
    Roseline

    • Bonsoir Roseline,

      Euh…. c’est justement ce que j’ai écrit…..je compte bien l’allaiter jusqu’à ses 1 an et non plus jusqu’à ses 2 ans, comme je l’avais dit avant sa naissance (les fameuses préconisations de l’OMS : 6 mois exclusif et jusqu’aux 2 ans en mixte)….. sauf que maintenant, je n’ai plus de certitudes, alors….. wait and see….

      Pour les dents, je ne pense pas que cela soit un problème : l’allaitement long est la norme dans pas mal d’endroits du globe terrestre. Une de mes ex-belle-sœur, qui est péruvienne, a allaité ses enfants jusqu’à leur 4 ans, de mémoire. D’ailleurs, ne parle-t-on pas de « dents de lait » ? Cela dit, elle était maman au foyer et je ne me vois pas continuer l’allaitement en travaillant, a priori. Je ne me vois pas non plus allaiter un bambin qui marche, a priori.

      L’allaitement, c’est surtout une question de culture, il me semble. J’étais moi-même persuadée que je n’avais pas de lait et que je n’en aurais jamais, au début, alors qu’enceinte, j’étais la première à clamer que j’étais un mammifère, donc génétiquement programmée pour allaiter. Ma dernière sage-femme, qui a exercé en Afrique noire dans le cadre d’une mission humanitaire, m’a raconté cette anecdote : elle avait demandé à un médecin africain  » et comment font les femmes qui n’ont pas de lait ? ». Perplexe, il n’avait pas compris la question, de prime abord, avant de finalement rire et lui répondre : « ici les femmes ont du lait, il n’y a que les Blanches qui n’ont pas de lait ».

      Bref, je m’égare. Tout ça pour dire que je compte bien l’allaiter exclusivement jusqu’à ses 6 mois, et continuer après jusqu’à ses 1 an. Si j’y arrive. Si ça ne me prend pas la tête avant. Je ne sais pas, je verrai….je m’adapterai, une fois encore…. ou peut-être que finalement je garderai une tétée le soir, jusqu’à ses 2 ans…. va savoir….

      Je suis bien contente de t’avoir fait rire, en tout cas. Tu as raison, c’est du bonheur nos enfants. 😉

  10. Salut ma fille ! Quelle roman tu as écris !! Mais comme je suis au courant de tout…… et oui, la dure réalité de la vie.
    BISOUS à tous les 2.
    PAPA

    • MDR papa ! Toi aussi, pour une fois, tu as écrit un commentaire de plusieurs phrases !!! Wahou !!!!
      Bisous à tous les 3

      (ben oui, la troisième, c’est Gypsy, le chat, je précise pour les personnes qui ne connaissent pas le blog de maman LOL)

  11. Ha ! Ha ! Ha ! Ce que tu m’as fait rire !!!! Non mais pour les couches lavables il faut être une sainte sans aucun odorat pour y adhérer !!!! Je me rend compte que je n’avais pas beaucoup de principes …bizarrement moi qui suis super speed les grossesses m’ont totalement zénifiées ( ou alors c’est mes neurones qui étaient en hibernation !!) ! Ma seule phobie était l’accouchement …pour mon fils je voulais une césarienne mais je suis rentrée en France vers mes 6 mois de grossesse et là je me suis aperçue que les césariennes programmées n’étaient pas vraiment au programme ! (Si j’avais su j’ serais pas venue !!!) Un mois avant la naissance ils ont du me provoquer l’accouchement ( plus assez de liquide amniotique) …j’ai douillé toute la nuit sans aucun résultat et le matin quand ils m’ont annoncé la césarienne en urgence … j’étais ravie !!! Ils avaient jamais vu ça !!! La césarienne c’était royal …plus de douleurs et j’étais debout le lendemain ( là encore ils me regardaient comme une extra terrestre) …Du coup pour ma fille j’y suis aller super confiante persuadée que j’aurais à nouveau une césarienne !!! Et ben non c’est pas automatique !!!!! (comme pour les antibiotiques !) aaaahhhh au moins j’étais sure d’avoir la péridurale …Et en fait une fois la péridurale en place j’ai plus rien senti du tout et c’était finalement super d’avoir l’expérience d’un accouchement classique, sans souffrir, sans hurler …et d’avoir son bébé tout de suite !!!
    Je confirme les dents ne sont absolument pas un problème( encore une légende urbaine !) , j’ai allaité mes deux jusqu’à leurs 10 mois . Et en effet on a toutes du lait et oui il est suffisamment nourrissant …c’est juste que certaines personnes racontent n’importe quoi sur le sujet et font douter les jeunes mamans…J’ai eu la chance de tomber sur une dame formidable spécialiste de l’allaitement chez les néonats qui m’a tout expliqué et rassurée et même après avoir passé 3 jours en couveuse avec une sonde mon fils à pris le sein sans aucun soucis …donc il faut faire confiance en la nature aussi !!! Allez je te souhaite un bon weekend à toi et à ton poupon !!!

    • Toi aussi tu m’as fait bien rire, Cécile. 😉

      Ah oui, compliqué l’allaitement, alors que ça ne devrait pas, c’est une compétence archaïque, mais bon, chacun y va de son conseil foireux, alors…. tu as raison, la nature est bien faite et il faut lui faire confiance. Quand je vois le patapouf présentement endormi sur mon canapé, je me dis que j’ai bien fait de m’accrocher ! mdr

      Bonne fin de semaine et à bientôt

  12. Presque tout pareil ^^
    Sauf que je m’en foutais d’être moche lol
    J’ai quand même fait attention à ma garde robe et j’ai essayé de ne pas trop grossir (mais j’ai pris plus que je n’aurais voulu).
    J’ai attendu 7 ou 8h avant de pleurer que finalement je voulais une péridurale.
    Bubus est né par voie basse, mais comme j’ai fait un hémorragie je n’ai pas pu lui donner les 2 premieres tétées, et j’ai arrêté l’allaitement au bout de 10jours
    Les couches lavables c’est juste le Week-end ^^
    Et je suis completement gagate, je passe mon temps à montrer des photos de lui à tout le monde alors que je sais qu’il me sourient uniquement par politesse et qu’ils s’en foutent un peu ^^

  13. Coucou 🙂

    Bon c’est officiel ….. je suis fan de toi ! Sérieusement tu m’auras bien fait rire avec cette article j’ai adoré ! (ça change de ce que je peux lire ailleurs, c’est d’ailleurs pour ça que j’aime autant ton blog, il te représente vraiment !!!!).
    Des principes nous avons tous, mais c’est sur que face aux « difficultés » (oui fatigué j’trouve pas mieux comme terme lol) bah on les oublies vites 😄
    Un peu comme le fameux dilemme des tétines, je n’ai pas d’enfants mais toutes les femmes que je connais si donc j’ai pu observer !

    Bah principe ou pas ce pti bout est entourer d’amour et c’est ce qu’il compte (que c’est couche soit lavable ou jetable XD)
    Hé d’ailleurs bravo d’avoir essayer les couches lavable parce que ça doit pas être super agréable à gérer ça ^^

    Je te fais des gros bisous !

    • Merci Yvanaya 😉

      J’avoue, j’ai bien failli lui donner une sucette, mais comme je redoutais qu’il fasse une confusion sein/tétine, j’ai résisté à la tentation. LOL maintenant, c’est ok, il suce son pouce parfois, en ce moment, d’ailleurs, il  » ronge  » son poing parce que ses (futures) quenottes le travaillent.

      Ah non, c’est pas agréable à gérer ces couches lavables, c’est bien pour ça que j’ai rapidement laissé tomber : utiliser telle lessive et pas telle autre, les stocker avant lavage, passer trois plombes à étendre, rincer avant lavage pour enlever les selles, trimballer les couches sales dans le sac à langer quand on est pas chez soi…. pfffff…. ça fait un peu trop de logistique à mon goût.

      Gros bisous

  14. Ton article m’a bien fait rire, on aura de grands principes qu’on adaptera toute notre vie de maman. A 3 mois, 5 ans ou 17 ans, faut surtout pas se prendre la tête et faire comme on le sent! Gros bisous, bonne soirée

    •  » faut surtout pas se prendre la tête et faire comme on le sent » ah bah voilà qui me parle et qui résume très justement ce que je pense ! LOL

      Gros bisous Sandra

  15. J’aime beaucoup ton pragmatisme et ta façon de raconter sans fioritures.
    Pour moi, il suffit que quelqu’un dans mon entourage semble penser que je suis un peu folle ou que mon idée est saugrenue, pour que je commence à l’étayer et m’y tenir à fond.
    Or donc, comme toi, je me suis documentée, une fois enceinte (pas avant) et j’ai tenu à faire tout comme j’avais pensé : grossesses en pleine forme, 9kg seulement reperdus rapidement, accouchements physiologiques (il semble que je sois en fer m’a dit une copine une fois), allaitement à la demande 13 mois pour l’aîné et 4 ans 1/2 pour le cadet. Portage en écharpe mais achat d’une poussette à la naissance du cadet (ils ont 18mois de différence). Cododo. couches lavables (et pour les 2, ils ont eu une période où ils en mettaient tous les 2), mais passage aux jetables la nuit pour le cadet aux pipis astronomiques).
    C’était raide et sans aucun moment pour souffler. Nourrie aux vibrations de mes enfants et transformée en tigresse qui les défendait en permanence.
    Pas d’allopathie non plus.
    ça n’a pas empêché le cadet d’avoir un peu d’eczema et d’être plutôt allergique au lait de vache et aux colorants (vérifié en dehors de chez nous). Heureusement que je l’ai allaité, je n’ose penser à ce qu’il aurait supporté s’il avait été nourri au lait de vache.
    Ils ont maintenant 12,5 et 11 et ne sont jamais malades.
    Je suis bien plus détendue maintenant que je ne suis plus avec leur père…
    Comme quoi, cette ambiance de peur et de suspicion m’a poussée dans mes retranchements de tigresse qui doit absolument se tenir à ce qu’elle a décidé et qui considère que tout ce que fait l’homme est nase (il semble que souvent c’était le cas d’ailleurs), très rigide et gardant le cap parce que lui faisait n’importe quoi.
    Donc je salue ta performance et ton recul : si près de la naissance j’en étais incapable (hormones de lactation?)
    Et longue vie à cet enfant ! 🙂

    • Merci Lyjazz 😉

      Oui, je comprends tout-à-fait, en particulier le mode tigresse. 😉

      Pas d’allopathie non plus tant que je peux l’éviter. Il a fait un peu d’eczéma sur les joues ces dernières semaines, mais c’est passé quasi tout seul (avec de la crème pour le change de Weleda pour aider). Le lait de vache, j’oublie aussi pour l’instant, il est toujours allaité, j’ai commencé la diversification alimentaire, mais je continue à lui donner le sein (de toute façon, le bib c’est pas son truc, même rempli de mon lait).

      Je n’ai pas vu passer ces six derniers mois. Un grand bonheur, des moments de doute aussi, de la fatigue, parfois un peu de découragement, mais aujourd’hui, quand je le vois rire et s’amuser, je suis fière du chemin que j’ai accompli.

      La fin de ta prose trouve aussi une résonance en moi. J’ai été mariée autrefois. Mal mariée. Je n’ai jamais réussi à avoir d’enfant avec mon premier mari, même en passant par les FIV. Aujourd’hui, j’en remercie le Ciel. Peur et suspicion, j’ai connu ça aussi avec lui. Stress permanent, je dirais.

      Bref, nos petits nous font trouver des trésors de volonté et de force, qu’on ignorait avoir.

      C’est marrant, avant, ma grosse angoisse était d’être une mère nulle. Finalement, je trouve que je me débrouille plutôt bien. En fait, et surtout, j’ai su m’adapter. Ce pragmatisme, qui me vient des épreuves que j’ai traversées dans le passé, est finalement une de mes grandes forces.

      Sinon, ah ces hormones !!!!! 😉

      Au plaisir de te lire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s