Couches lavables

Cela fait plus de 10 ans que j’ai laissé tombé les tampons et serviettes jetables du commerce. A cette époque, j’étais en plein trip écolo et je découvrais  l’impact de tous ces trucs jetables sur l’environnement : pollution au stade de la production (l’industrie du coton compte parmi les plus polluantes) et génération d’un sacré paquet de déchets tous les mois pendant une bonne partie de la vie de chacune d’entre nous.

Ajoutez à ça que ces trucs sont remplis de produits chimiques et donc néfastes pour la santé. Et en plus, c’est franchement ruineux au fil des ans (si le sujet vous intéresse, il existe plein de sites ultra documentés sur la Toile).

Pour résumer, j’utilise depuis une coupe menstruelle (j’ai gardé la première 10 ans et j’utilise actuellement une Fleurcup que j’ai étrennée au printemps dernier et donc utilisée vraiment pas longtemps 😉 ) et des protège-slip lavables cousus par mes blanches mains.

Fleurcup

Ma Fleurcup. La première chose à faire, à mon sens, en tout cas, ce que je fais, moi, c’est de couper à ras cette tige qui ne sert strictement à rien à part irriter l’intimité de la porteuse et donc de l’irriter tout court.

DSC01940

Mes protège-slips lavables faits maison cousus il y a environ 2 ans, quand j’ai bazardé mes vieux que j’avais cousus bien des années plus tôt.

J’avais utilisé du PUL uni pour l’extérieur, de la micro-polaire pour l’intérieur, du zorb pour le noyau. Cousu le noyau sur la micro-polaire, puis le PUL sur la micro-polaire.Pas la peine de surfiler. Et fixation avec des pressions résine. (fournitures chez Tiloudou)

Je ne sais plus ni d’où sort mon patron, ni mon tuto, je les avais trouvés sur le Net il y a plus de 10 ans, donc, mais bon, on en trouve pléthore et ce n’est vraiment pas compliqué à faire.

Bref, tout ça pour dire que c’est donc tout naturellement que j’ai décidé d’appliquer ce concept à mon petit crapaud. J’utiliserai des couches lavables. Surtout qu’en plus, s’agissant d’un garçon, je ne suis pas très rassurée à l’idée de maintenir des petits testicules bien trop au chaud et bien trop longtemps dans une couche en plastique, l’infertilité de mon ex-mari m’ayant sensibilisée au problème (doux euphémisme, celles qui sont passées, comme moi il y a pas mal d’années maintenant, par cet enfer que l’on nomme FIV, comprendront).

Au gré de mes recherches, je suis tombée sur ce site super sympa et j’ai finalement décidé d’opter pour des langes à nouer en coton bio (j’ai pris deux lots de 10 langes pour être tranquille).

J’ai coupé des inserts comme ceux-ci dans du molleton de chanvre bio (je ne sais pas comment je me suis débrouillée, je pensais arriver à en couper 20 et je n’en ai que 18…. bon, ok, j’ai pas coupé super droit, mais on s’en fout, hein, vu l’usage.). Je ne me suis pas enquiquinée à surfiler, j’ai laissé les bords bruts, ça ne s’effiloche pas.

Et là où je me suis vraiment lâchée, c’est au niveau des culottes de protection !!!

En effet, sur le site de mon fournisseur de tissus pour couches lavables, j’ai nommé Tiloudou, petite entreprise locale (ouais, enfin, pour moi, quoi lol) dont la gérante, Isabelle, est très sympa, j’ai trouvé un tuto pour faire des  shorties de protection. Et vu le PUL imprimé trop trop mimi qu’on y trouve, je n’ai pas pu résister.

Voyez plutôt :

Shorty de protection :

DSC01937

DSC01938

Ils ne sont pas trop mignons, sérieux, mes shorties de protection ? Comment aurais-je pu résister à celui qui présente des petits crapauds ? Oui, je sais, il faut que j’arrête avec mes obsessions batraciennes…

Petit Crapaud promettant d’être un grand costaud comme son Crapaud de père, j’ai cousu directement des tailles M (au pire je rajouterai des pressions de façon stratégique pour réduire la taille et les cuisses les premiers temps).

J’en profite pour vous parler de cet engin du Diable qu’est la pince KAM et dont je semble être la seule blogueuse à avoir galéré pendant des mois pour arriver à l’utiliser à peu près correctement….

La pince KAM pour les Nuls (comme moi) :

Voici mon astuce pour poser correctement ces foutues pressions en plastique :

Pour les pressions mâles, enlevez la partie en caoutchouc que j’ai entourée en rouge sur la photo ci-dessous :

KAM

Et, si vous êtes une bourrine comme moi et que la pression s’est déformée au cours de la pose, redonnez-lui sa forme originelle avec ceci :

Pince.jpg

Croyez-moi, cet outil est le meilleur ami de la femme, au même titre que la pince multi, la colle néoprène et le tournevis cruciforme.

En revanche, pour poser les pressions femelles, il ne faut surtout pas enlever cette partie en caoutchouc.

Voilà. Peut-être pas très orthodoxe, j’en conviens, mais c’est la seule astuce qui fonctionne avec la sous-douée de la pince KAM que je suis.

 

Donc, pour résumer :

  • langes à nouer en coton bio ;
  • doublées avec des inserts en molleton de chanvre bio pour augmenter l’absorption ;
  • le tout recouvert de shorties de protection imperméables.

DSC01936

Visez-moi ce joyeux bordel, avec la deuxième pile de langes complètement en vrac, même que j’ai eu la flemme de refaire une jolie pile pour la photo !

Avec ceci, je devrais pouvoir m’en sortir (et Petit Crapaud se trimbaler avec un popotin énorme). Ou péter les plombs et filer acheter des Pampers. Oui, je suis pragmatique et j’ai un grand sens de l’adaptation.

 

Publicités

32 réflexions sur “Couches lavables

  1. Pour les pressons Kam, je n enlève rien du tout pour les poser?! ça va tout seul!!
    Bravo pour ces couches, elles sont bien belles!
    Je garde 4 petites filles avec couches, les Pampe** c’est bien aussi! hihihi
    biz

    • C’est ce que je disais : je suis la seule sous-douée de la pince KAM de la blogosphère. Soupir.

      Ah bah si j’en gardais 4, mes principes écolos feraient long feu ! mdr

      Merci Amélie, bisous et bonne soirée

  2. J’adore.

    Les motifs sont vraiment trop mignons.

    Perso jamais eu le courage de m’y mettre. Déjà assez de lessive a faire pour ne pas en rajouter et quand on sait combien de fois on les change au départ pas envie.

    A la maternité tu les emmènes aussi?

    Petit conseil, beaucoup lu quand je regardais si je m’y mettais ou pas, c’est de prendre des vêtements taille au dessus car l’épaisseur de la couche lavable est assez grosse.

    • Coucou Domi

      Oui, hein, je savais que tout le monde craquerait pour les motifs. LOL

      Euh, la maternité, non, je vais emporter des couches jetables pour ne pas me prendre la tête. En fait, comme une quiche, je me demandais s’ils les fournissaient ou si on devait les acheter, puisque que ce n’est pas mentionné dans la liste qu’ils m’ont remise. Bref, quoiqu’il en soit, les lavables, c’est pour quand je rentrerai chez moi, tranquille.

      Je n’ai que des vêtements taille 3 mois, aucun taille naissance.

      Sinon, j’ai un patron tout mimi de pantalon spécial couche lavable (traduire spécial gros popotin dû à la surcouche de tissus en tout genre)…. je l’ai étudié, c’est le genre de truc coupé et cousu en un quart d’heure. 😉

      Parce que le gros souci des vêtements trop ajustées, ce sont les fuites par capillarité.

  3. Tu accouches où? Saint Chamond ou Sain Etienne? Mais pour les couches oui oui ils fournissent c’est pour les produits de « toilette » certaines maternités oui d’autres non. Mais en général ils fournissent tout et tu peux emmener les produits à ton départ car quand c’est dans ta chambre ils ne peuvent pas les donner à quelqu’un d’autre.
    En séance avant naissance tu as fait des traditionnelles ou tu as tenté l’haptonomie? yoga? sophrologie?

    • Non, j’irai à Givors, car ce sont les seuls qui possèdent une salle nature et qui ne sont pas trop loin de chez moi (dans la Loire, il faudrait que j’aille à Firminy et ça me fait un peu loin).

      Du coup, je voulais tenter la sophrologie, mais il n’y avait plus de place, alors demain après-midi, j’ai rendez-vous avec une sage-femme libérale qui a accès au plateau technique de Givors et je verrai bien.

      Tu es de la Loire toi aussi ? 😉

      • Oui, oui Saint Etienne 😉

        Ah oui beaucoup entendu de Givors. Soit disant que c’est vraiment super là bas.

        C’est vrai que la sophrologie est beaucoup demandée. Il y a aussi l’haptonomie qui a le vent en poupe mais jamais essayé car il faut accrocher.

        Tu essayes sans péri?

        Mais il y a une salle nature au HPL de St Etienne je connais car j’ai vécu 😉

      • Une Stéphanoise !!!!! Mais dans mes bras, toi !!!! 😀

        Oui, je pars du principe que ce sera sans péri (bon, je ne suis pas maso non plus, hein, si je douille trop, j’aviserai lol), j’ai néanmoins rencontré l’anesthésiste la semaine dernière, un type sympa avec le même humour à la con que moi, on a bien accroché.

        Je ne savais pas pour le HPL, j’avais l’impression que c’était plutôt devenu une usine à bébés genre Nord ces dernières années, c’est pour ça que je ne me suis pas tournée vers eux.

        Cela dit, jusqu’au mois dernier, j’étais suivie à la Clinique Mutualiste par le Dr Varlet, tu sais, en face de la fac, et elle a été vraiment super cool, elle m’a très bien suivie tout en me fichant une paix royale, sans examen invasif, tout ce que j’aime. Hélas, elle pratique les accouchements à Nord, qui n’est pas l’idéal pour accoucher naturellement.

      • J’ai beaucoup aimé le HPL car comme ils en font peu voir très peu d’accouchement nature, l’équipe que j’avais eu a été top : gestion de l’accouchement par moi même et mon mari. Accouchement dans la position voulue… Vraiment un excellent souvenir.

        Mais c’est vrai que j’entends de plus en plus Givors et les mamans en sont super contentes.

        Quant à l’naesthésiste, obligatoire au HPL même en cas de refus de péridurale au cas où.

      • Bonjour,

        Alors ton rendez vous? Tu as aimé la sage femme?

        J’avais trés peur de prendre une sage femme libérale qui accouche au HPL car peur qu’elle ne soit pas là a temps…. 😉

        Et au fait, pour les couches, Monsieur Crapaud adhére? Car le mien, mettre des couches lavables ne le tenter pas du tout 😉 donc si je voulais qu’il change les couches il fallait les « normales » 😉

        Bonne aprem

      • Coucou,

        Ben finalement mon rendez-vous est reporté à lundi matin. Elle avait justement un accouchement cet après-midi et en plus elle enterrait quelqu’un de sa famille, beauseigne.

        J’en profite pour coudre, cet après-midi. 😉

        Bon après-midi à toi aussi

        Bizzz

      • Oh zut.

        Pas évident de gérer un accouchement quand on a un enterrement.Je la plains et j’espère que la dame a accouché « vite »

  4. Un bien joli travail!
    Super les motifs des shorty!
    J’ai eu des couches lavables pour l’aînée, et c’est ma grand-mère qui est venue à la sortie de la maternité pour le lavage!
    Je n’ai pas eu le courage de m’y remettre pour les suivants!

    • Merci Giboulée,

      La mienne, de grand-mère, si elle était encore de ce monde, j’imagine sans peine sa réaction : quoi ? mais tu ne vas pas t’emm… avec des langes ? ça va pas, non ? t’imagine pas le boulot !!!!

  5. Kikou Marie … Tu as super bien travaillé avec toutes ces couches et ces shortys … BRAVO 😉
    Gros gros BISOUS, douce soirée

  6. coucou Marie
    tu as bien assuré sur la fabrication de ces changes pour bébé , trop beaux les shorty , BRAVO !!
    j’ai connue les langes en tissu pour ma fille ( carré qu’on pli en deux et les en forme de T , avec le plastic qu’on met par dessus le tout pour les fuites ) , je te dit pas les lessives tout les jours !! MDR !
    J’étais bien obligé , elle supportait pas les couches industrielle !
    Mais pour les 3 autres j’ai viré de bord , mais les habitué de bonne heure au pot pour limiter cette usage de couches !! LOL !!
    prends soin de toi et de petit crapaud !
    BISOUS
    et douce journée
    Danielle

    • Merci Danielle 😉

      Il y a même une méthode qui s’appelle l’HNI ou hygiène naturelle infantile et qui consiste à ne pas mettre de couches du tout. Bon, je dis pas, l’été au jardin, mais maintenant que j’habite de nouveau un appartement en ville, ça ne me tente plus du tout. LOL

      Cela dit, il paraît que que les mômes en couches lavables, parce qu’ils sont plus connectés avec leurs sensations (pas d’effet « même mouillé il reste sec »), sont propres plus vite. Je ne sais pas, je verrai bien.

      Belle et douce journée

      Gros bisous

      • J’allais te parler de l’HNI justement ! C’est à tester, au moins pour les fois où tu enlèves les couches : à chaque miction tu lui dis ce qu’il fait. Tu verras, les gars, c’est très sympa : ils arrosent leur maman très souvent !
        Pour les shortys, ils sont très chouettes. Mais méfies-toi quand même des écho qui parlent de grand bébé : il peut peser lourd et être en fait très mince et long, et donc ses cuisses vont nager dans les couches 3 mois. Je connais pas mal de mamans qui ont eu la surprise d’un bb bien plus petit ou mince que le poids annoncé par les spécialistes. Pour les débuts j’ai utilisé des couches papiers taille naissance : pour le méconium c’est bien plus pratique (c’est un truc bien chiant à laver !)
        En tout cas je suis parfaitement en accord avec ton idée de mettre les testicules précieux le plus au frais possible.
        Bien entendu la coupe c’est l’idéal. Et il y a même la technique ingénieuse de rétention du flux jusqu’au moment où l’on va aux toilettes.
        Quant à l’accouchement : nature, c’est nature. Tu verras, on est toutes faites pour ça, et c’est un grand moment de puissance, dans lequel il faut se sentir emportée, et reliée à toutes les femmes depuis la nuit des temps.
        Je te souhaite un très bel accouchement !

      • Eh eh ! Ce que j’aime, avec toi, c’est qu’on est sur la même longueur d’ondes…

        J’avais pensé à l’HNI, notamment en été dans le jardin, le hic, c’est que je n’ai plus de jardin depuis mon déménagement…. peut-être dans celui de mes parents, notamment, à suivre, donc….

        Pour les shorties, au pire je rajouterai des pressions pour resserrer autour des cuisses. C’est vrai que tant que bébé n’est pas là, on ne peut que spéculer.

        Pour le méconium, j’y ai pensé, en effet. A la maternité, je ne vais pas me casser la tête, j’utiliserai des couches jetables. Je passerai aux lavables lorsqu’il aura des selles de bébé allaité (purée de pois cassés, d’après ce que j’ai compris).

        Pour le flux instinctif libre, Mini du blog Les Cheveux de Mini avait fait une ou deux super vidéos sur son blog ou sur sa page Facebook, je ne sais plus, dans lesquelles elle expliquait tout. C’est vrai que c’est génial comme concept, mais je n’ai pas encore osé franchir le pas.

        Pour l’accouchement, ah ça oui alors, j’espère pouvoir pleinement assumer ma mammifère-attitude ! LOL

        Si tout se passe comme je le souhaite : pas de péri, pas d’injection de trucs non identifiés dans les veines pour accélérer le travail, et surtout, j’entends bien être libre de mes mouvements. Bref, accouchement nature. Je vois l’accouchement comme un rite initiatique, un moment où l’on redevient sauvage, primitive. Et puis, c’est sans doute le seul enfant que j’aurai, donc j’aimerais vraiment être actrice et non spectatrice de mon accouchement, bref, faire ce que je fais depuis le début de ma grossesse, à savoir écouter mon instinct.

        Merci et à bientôt 😉

  7. Là tu m’inspires 🙂
    Je suis en train d’essayer la transition couches jetables « écologiques » à couches lavables, mais tu m’as donné envie de tester les langes. Et tes shortys sont trop trop mignons ❤
    sinon pour la pince Kam, j'ai jamais pensé à enlever le caoutchouc, je vais tester (et moi aussi je les reforme quand j'ai tout mal écrasé)

  8. Sont trops choupinoux les shortys !!!
    J’admire et j’aurais bien aimé en utiliser pour mes enfants et pour l’environnement …mais les couches lavables c’était vraiment pas pour moi …déjà que j’ai eu beaucoup de mal avec les odeurs et les cacas , souvent ça me faisait vomir… j’ose même pas imaginer si je devais dépatouiller tout ça …

    Tu es sure que ta pince Kam n’est pas défectueuse ? J’ai la mienne depuis des années et ça se pose vraiment tout seul et il ne faut pas enlever la partie blanche.

    • Merci Cécile 😉

      J’ai bien peur que le seul truc défectueux ne soit pas la pince elle-même…….mais tout simplement ma capacité à l’utiliser correctement. Soupir.

      J’ai vu cette astuce sur un autre blog, en fait. La minette avait l’air aussi peu douée que moi avec cet engin et avait résolu le problème en enlevant le caoutchouc.

      Pour les couches, ben, j’ai pas l’odorat super développé, alors je verrai bien. lol

  9. Pingback: Avant, j’avais des principes….désormais, j’ai un enfant ! | Les Grimoires de Marie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s